www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin

Vous êtes actuellement : Archives  / Archives ACTIONS  / ACTIONS 2011/2012  / Grèves, Manifestations, Rassemblements 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
15 décembre 2011

15 décembre 2011 : une étape dans les mobilisations pour l’école...

Communiqué de presse du SNUipp-FSU, Paris, le 13 décembre 2011

Les actions contre le projet de réforme de l’évaluation des enseignants connaîtront une nouvelle étape le 15 décembre prochain lors de la journée de grève à l’appel de la très grande majorité des syndicats enseignants, soutenus par les syndicats d’inspecteurs SNPI-FSU et SIA. Dans le primaire, la mobilisation sera réelle mais inégale d’une école à l’autre : un peu plus de 21 % des enseignants seront en grève [1]. Le SNUipp-FSU invite aussi les enseignants à évaluer la politique du ministre Luc Chatel en adressant au président de la République la carte « politique à haut risque pour l’école » [2].

Ces initiatives doivent permettre de maintenir la pression sur le ministère peu enclin à entamer un réel processus de négociation sur un dossier difficile mais nécessaire.

Pour l’heure, les actions intersyndicales ont marqué des points. A ce jour, la pétition unitaire a recueilli près de 62 000 signatures et le ministère a renoncé au gel des promotions pour 2013 et 2014. Pour autant, de nombreux sujets de désaccords persistent. Lancé à la hussarde, le projet prévoit toujours un ralentissement des carrières, l’absence de transparence dans les promotions et une accentuation du poids hiérarchique. Le travail en équipe va être mis à mal.

Pour faire réussir les élèves, les enseignants ont besoin de sérénité et d’accompagnement alors que leurs conditions d’exercice du métier se dégradent du fait notamment des suppressions de postes. Leur évaluation doit intégrer les dimensions de conseil, de formation et de reconnaissance. De plus, elle ne doit pas favoriser l’arbitraire et les inégalités dans le déroulement de carrière. Le ministre doit retirer ses projets. Le SNUipp-FSU demande que ce dossier soit traité avec sérieux. Un réel processus de discussion doit être proposé sur de toutes autres bases.

La répartition académique des 5700 suppressions de postes va être connue en fin de semaine. Ce sera à nouveau un mauvais coup porté à l’école. Dès le mois de janvier, le SNUipp-FSU appelle à construire des mobilisations unitaires.

[1] Données issues de 71 départements correspondant à 82 % de la profession. Ce taux est calculé sur la base des remontées départementales prenant en compte la totalité des enseignants et non pas uniquement ceux soumis à l’obligation de déclaration préalable dans le cadre du SMA (Service minimum d’accueil). Note de presse jointe.

[2] Communiqué de presse du 5 décembre 2011 : http://www.snuipp.fr/Politique-a-haut-risque-pour-l

 

14 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin, tous droits réservés.