www.snuipp.fr

SNUipp-FSU du Bas-Rhin (67)

Vous êtes actuellement : Archives  / Archives CTPD/CDEN  / METIER 2011/2012  / ASH 2012  / RASED 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
14 février 2012

Suppression des RASED : l’irresponsabilité d’une telle politique est immense (SNPI-FSU). Février 2012

Le SNPI-FSU est le deuxième syndicat représentatif des IEN à la CAPN des Inspecteurs.

« Nous pouvons aujourd’hui constater les effets des suppressions de postes Rased effectuées les années précédentes. Elles ont fortement fragilisé les capacités des équipes enseignantes à soutenir la réussite des élèves en difficulté, car les compétences construites par la formation spécifique des enseignants spécialisés ne viennent plus soutenir les efforts des enseignants des classes ordinaires », indique le SNPI-FSU, lundi 13 février 2012. Selon le syndicat national des personnels d’inspection de la FSU, « les mesures de carte scolaire pour la rentrée 2012 entraînent dans de nombreux départements la quasi-suppression des Rased. Les choix faits obéissent à des considérations budgétaires que chaque académie gère à son gré sans aucune cohérence nationale ». Le SNUipp-FSU note de son côté, qu’en cinq ans, « un tiers de l’effectif total des Rased a disparu des écoles.

« Les élèves de maternelle maîtrisant mal la langue française ne disposent plus du travail en petits groupes qui soutenait cet apprentissage fondamental pour la suite de leur scolarité », poursuit le SNPI-FSU. « Des élèves de cycle II ne bénéficient plus des aides qui parvenaient à soutenir leurs progrès dans l’apprentissage de la lecture ou dans la construction du nombre. Les élèves de cycle III ayant encore besoin de développer leurs compétences de base ne peuvent trouver en classe, même dans les meilleurs dispositifs de différenciation, des aides à la hauteur de leurs besoins », ajoute-t-il.

LA FIN D’UNE ÉCOLE RÉPUBLICAINE GUIDÉE PAR L’INTÉRÊT GÉNÉRAL

« L’affirmation ministérielle de la réussite de chaque élève n’est plus qu’un slogan propagandiste », estime le syndicat qui s’interroge : « Qui pourrait croire aujourd’hui que c’est encore une volonté quand les effectifs moyens des classes ne cessent de croître, quand la formation initiale des enseignants s’est fortement restreinte, quand la formation continue a été supprimée et quand les dispositifs d’aide spécialisés se réduisent tant qu’ils disparaissent de certains départements ? »

« L’irresponsabilité d’une telle politique est immense. Elle instaure la fin d’une école républicaine guidée par l’intérêt général », souligne le SNPI-FSU. « Les IEN chargés de circonscription de premier degré connaissent la contribution de ce dispositif dont ils ont la responsabilité. C’est pourquoi ils appellent de tous leurs vœux qu’une telle politique cesse et que les écoles puissent retrouver les aides spécialisées qui sont nécessaires à la réussite des élèves qui rencontrent des difficultés quand tant d’obstacles fragilisent leurs apprentissages. »

 

38 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du Bas-Rhin (67), tous droits réservés.