www.snuipp.fr

SNUipp-FSU du Bas-Rhin (67)

Vous êtes actuellement : Ecole et société  / L’école et ses adultes : Droits, Débats...  / Refondation de l’école 2012 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum

Documents joints


  • Refondons l’Ecole de la République : le rapport de la concertation
    PDF - 360.8 ko
    Télécharger
8 octobre 2012

Refondation : pas sans les enseignants ! Octobre 2012

Communiqué de presse du SNUipp-FSU, Paris, le 5 octobre 2012

Le rapport issu de la concertation sur la refondation de l’école vient d’être rendu public. Au-delà du constat partagé qui appelle à s’attaquer au déterminisme social de l’échec scolaire, il esquisse les contours des évolutions possibles de l’école.

Le SNUipp-FSU a participé avec sérieux à cette étape de consultation en faisant part d’un grand nombre de propositions pour faire avancer l’école. Il se félicite d’ailleurs que le rapport affiche à nouveau la priorité au primaire. Il faut maintenant que cette priorité se traduise aussi bien dans les moyens attribués dans les prochains budgets que dans le travail de fond à engager concernant la maternelle, la révision des programmes et des évaluations, la mise en œuvre de « plus de maîtres que de classes », la remise à plat totale des aides aux élèves...

Le SNUipp-FSU réaffirme qu’il est prêt à s’engager dans les discussions avec détermination pour la réussite des élèves. C’est maintenant que tout commence. La balle est dans le camp du ministre qui doit préciser les orientations qu’il souhaite retenir. Après deux mois d’écoute et avant tout arbitrage définitif, une nouvelle étape décisive doit s’ouvrir : celle de la négociation. De fait, le SNUipp-FSU demande au ministre de définir la méthode, l’agenda et les sujets des nécessaires discussions à venir.

Enfin, cette refondation ne pourra pas se faire sans les enseignants. Ce sont eux qui font l’école au quotidien. Des programmes à l’avenir des aides aux élèves en passant par les rythmes scolaires, ils ont une expertise qui doit être entendue. Aucune modification d’ampleur ne saurait dégrader leurs conditions de vie personnelle et professionnelle.

Avant tout vote de la Loi, le SNUipp-FSU estime qu’il est indispensable que les enseignants puissent donner leur avis comme cela a été parfois possible lors de l’élaboration des programmes. C’est avec cet état d’esprit que, de son côté, il a lancé une grande enquête auprès de la profession. Et il entend bien en utiliser les résultats pour peser sur les discussions.

Pour en savoir plus, lire le rapport ci-dessous

PDF - 360.8 ko
Refondons l’Ecole de la République : le rapport de la concertation

 

47 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du Bas-Rhin (67), tous droits réservés.