www.snuipp.fr

SNUipp-FSU du Bas-Rhin (67)

Vous êtes actuellement : Ecole et société  / L’école et ses adultes : Droits, Débats...  / Refondation de l’école 2012 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
22 novembre 2012

Rythmes scolaires : nouvelle donne à clarifier. Novembre 2012

Le président de la république a annoncé le 20 novembre que la réforme des rythmes scolaires s’étalera sur deux ans. Pour le SNUipp-FSU, toute modification devra tenir compte de l’avis des enseignants et s’accompagner de mesures fortes pour réellement transformer l’école.

« La réforme des rythmes scolaires s’étalera sur deux ans » a déclaré François Hollande, au congrès des maires de France. Selon le chef de l’État, les collectivités qui le souhaitent pourront mettre la réforme en œuvre dès 2013, les autres en 2014. Cette décision montre qu’une reforme aussi complexe que celle des rythmes scolaires doit être bien préparée et correctement financée pour améliorer concrètement le fonctionnement de l’école. A ce stade, il apparait de grandes zones d’ombre concernant les critères, les délais et le cadre qui présideront à toute décision. Le SNUipp-FSU s’interroge sur cette annonce qui ne doit pas générer une école à deux vitesses. Il demande un cadrage national fort sur les modalités de mise en œuvre de la nouvelle organisation scolaire. Les enseignants ne peuvent être tenus à l’écart des processus de décision. De fait, il faudra que les conseils d’école soient consultés avant toute modification.

Des améliorations partout et pour tous.

Quoi qu’il en soit, que les écoles passent ou non à 4,5 jours, le statu quo n’est pas possible. Des évolutions sont indispensables pour la rentrée 2013 avec notamment une révision des programmes et l’abandon de l’aide personnalisée dans sa forme actuelle. De plus, le SNUipp-FSU souhaite des améliorations concernant les obligations de service des enseignants du primaire. Il est temps de reconnaître tous les aspects de leur métier. Le temps consacré à la préparation de classe, au travail en équipe, à la rencontre avec les parents, ... doit être pris en compte à hauteur de 108 annuelles ( 3 heures hebdomadaires). Il demande que les discussions permettent la réécriture du décret de 2008 sur les obligations de service des enseignants. Des priorités identifiées

Le SNUipp-FSU rappelle que la réussite des élèves ne joue pas uniquement en modifiant les rythmes scolaires. Sa consultation auprès de 24 000 enseignants donne des pistes d’évolutions incontournables qui doivent voir le jour dans les écoles : baisse du nombre d’élèves par classe, refonte de la formation professionnelle, mise en œuvre du plus de maîtres que de classes. Il est l’heure de redonner confiance aux enseignants en leur permettant de faire du travail de qualité et de reconnaître leur engagement professionnel au service de la réussite des élèves en revalorisant leur salaire.

 

47 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du Bas-Rhin (67), tous droits réservés.