www.snuipp.fr

SNUipp-FSU du Bas-Rhin

Vous êtes actuellement : Archives  / Archives Ecole et société  / Faits d’Actualité, Positions du SNUipp et de la FSU 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
31 décembre 2012

Lutter contre la pauvreté et l’exclusion aussi à l’école ! Décembre 2012

Communiqué de presse du SNUipp-FSU, Paris, le 11 décembre 2012.

Dans un contexte de crise économique, la Conférence sur la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale des 10 et 11 décembre consacre l’une de ses réflexions sur l’ « Enfance fragilisée et réussite éducative ». En effet, le rapport du gouvernement sur la pauvreté de décembre 2012 constate que « 2 nouveaux pauvres sur 3 sont des enfants de moins de 18 ans ». Cela concerne 650 000 enfants, soit 19,6 % des moins de 18 ans en 2010, soit une hausse de près de deux points depuis 2009.

Pour le SNUipp-FSU, le constat du rapport selon lequel « de plus en plus de jeunes adultes et d’enfants ne connaissent que la pauvreté comme condition et avenir » est insupportable. Au quotidien les écoles sont confrontées à la réalité des situations d’exclusion sociale, des problèmes de santé, des conditions d’études dégradées… Cette précarité a des conséquences sur les apprentissages et la scolarité des enfants et des jeunes.

Le SNUipp-FSU rappelle que l’école doit lutter contre les inégalités, « construire une école accueillante » pour permettre la réussite de tous. Il engage le gouvernement à se saisir de ses propositions, notamment défendues dans le travail mené collectivement avec d’autres organisations et associations comme ATD-Quart [1]. Dans les écoles, cela passe par un meilleur travail de co-éducation (espace parents dédié, échanges, explicitation du travail scolaire et des attentes de l’école...), la mise en oeuvre de pédagogies adaptées, les devoirs intégrés au temps scolaire, la scolarisation dès 2 ans, le développement de la santé scolaire et des réseaux d’aides spécialisés (RASED), le travail de partenariat avec les dispositifs de réussite éducative.

D’une manière générale, pour le SNUipp-FSU, les mécanismes de redistribution doivent jouer à plein, tout comme la solidarité et une présence accrue des services publics. L’école est au premier plan et doit pouvoir assumer son rôle de lutte contre les inégalités en offrant à tous ces jeunes des possibilités de réussite égales.

[1] http://www.ecoledetous.org/

 

19 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du Bas-Rhin, tous droits réservés.