www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin

Vous êtes actuellement : Archives  / ARCHIVES CARRIERE  / CARRIERE 2012/2013  / Traitement, indemnités, primes 2012/2013 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum

Documents joints


  • Courrier de Mme Lebranchu à Bernadette Groison
    PDF - 396.4 ko
    Télécharger
23 février 2013

Abrogation de la journée de carence. Février 2013

La ministre de la réforme de l ’Etat, de la décentralisation et de la fonction publique vient d’annoncer l’abrogation prochaine de la journée de carence. Cette mesure sera présentée lors de la présentation de la prochaine loi de finances et entrera vraisemblablement en vigueur au 1er janvier 2014.

Cette décision peut être mise à l’actif des interpellations des fédérations de fonctionnaires et des mobilisations des agents concernés. Nous ne pouvons que nous en féliciter.

Vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse de la FSU ainsi que le courrier de la ministre adressé à la FSU.

PDF - 396.4 ko
Courrier de Mme Lebranchu à Bernadette Groison
Communiqué de Presse FSU

Fonction publique : la journée de carence enfin abrogée !

La FSU prend acte avec satisfaction de la décision de la Ministre de la réforme de l’Etat, de la décentralisation et de la fonction publique d’abroger la journée de carence dans la Fonction publique.
Cette décision était attendue de tous les agents de la Fonction publique, fonctionnaires et contractuels. Il est certain que leurs détermination et mobilisation ont compté dans cette décision.
Cette journée avait été dénoncée par toutes les organisations syndicales et était encore au cœur des revendications de la journée de grève du 31 janvier dernier.
Cette mesure était injuste et le gouvernement précédent qui l’avait instaurée avait surtout cherché à stigmatiser un peu plus les agents de la Fonction publique. Mais elle était aussi pénalisante car constituait de fait une nouvelle baisse de pouvoir d’achat en prélevant de facto 1/30ème de salaire pour chaque arrêt maladie. Elle faisait subir une double peine aux personnels contractuels relevant du régime général de la Sécurité Sociale. Cette mesure était aussi économiquement sans effet et inefficace face à l’absence des agents pour raison de maladie nécessairement prescrite par un médecin. Elle pénalisait plus particulièrement les jeunes femmes et les personnels exerçant dans les zones difficiles.
La FSU demande que l’on continue d’agir sur les conditions de travail et le renforcement de la médecine préventive notamment dans le cadre des CHSCT.
La FSU veut voir à travers cette décision une reconnaissance du rôle que jouent aujourd’hui les agents de la Fonction publique dans notre pays. Elle souhaite qu’il s’agisse d’un premier pas vers d’autres mesures attendues.

 

22 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin, tous droits réservés.