www.snuipp.fr

SNUipp-FSU du Bas-Rhin (67)

Vous êtes actuellement : Ecole et société  / L’école et ses adultes : Droits, Débats...  / Débats sur l’école 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum

Documents joints


  • Communiqué de presse SNUipp-FSU67 grève 29.09
    PDF - 127.2 ko
    Télécharger

  • COMMUNIQUE Syndicats territoriaux
    PDF - 21.1 ko
    Télécharger
25 septembre 2014

Rythmes scolaires à Strasbourg, Grève du service public territorial de l’Education le 29.09.2014

Malgré l’opposition de la majorité des enseignants, des personnels territoriaux et d’une partie des parents d’élèves, la réforme des rythmes scolaires s’est mise en place à Strasbourg à la rentrée.

Si au niveau national le SNUipp-FSU a voté contre les projets de décrets sur la réforme des rythmes scolaires lors du Conseil Supérieur de l’Education et du Comité Technique Ministériel en janvier 2013 puis en mais 2014, au niveau départemental, le SNUipp-FSU 67 a alerté la DASEN et les autorités municipales de la ville de Strasbourg sur les problèmes et dysfonctionnements qu’allait engendrer la mise en œuvre de ces décrets.

Dans les écoles de la ville, on observe une multiplication des emplois du temps dictés par la municipalité. Ce sont les enseignants qui ont dû se soumettre aux contraintes de la mairie ! La disparité des horaires a induit une modification des obligations de service des titulaires remplaçants et des collègues travaillant sur postes fractionnés. Le décret qui vient d’être publié acte l’annualisation du temps de travail. Ainsi, ces collègues pourront enseigner jusqu’à 30h/semaine !

La réforme des rythmes scolaires a fait voler en éclat le caractère égalitaire et national de l’école de la République ; inégalités territoriales (ainsi à Strasbourg, les temps périscolaires ont été mis en place uniquement pour les élèves scolarisés en primaire) et inégalités sur temps scolaire entraînent la dégradation des conditions d’enseignement et de travail dans les écoles. Cette dégradation est encore renforcée par les choix en matière de politique éducative de la ville de Strasbourg et de la CUS :
  Ainsi, la ville a décidé de supprimer le financement d’actions dans les écoles, prévenant que, désormais elle ne financerait plus le coût du déplacement des élèves pour certaines activités sportives.
  Le nombre insuffisant d’agents territoriaux ne permet plus de garantir un service public de qualité en termes d’accueil, d’hygiène et de sécurité des enfants. D’autant que la mise en place des nouveaux rythmes scolaires désorganise leur travail.

C’est sur ce dernier point que les syndicats des agents territoriaux de la ville de Strasbourg ont appelé à la grève lundi 29 septembre 2014, manifestant ainsi leur opposition à la détérioration de leurs conditions de travail accentuée par la mise en place des nouveaux rythmes scolaires.

Le SNUipp-FSU67 apporte son soutien aux personnels et continue de dénoncer les dysfonctionnements liés à cette réforme. Le SNUipp-FSU67 continue de demander l’abrogation du décret de la réforme des rythmes scolaires et sa réécriture totale afin de garantir à tous un service public d’Education égalitaire et de qualité. Le communiqué de presse du SNUipp-FSU67 est à lire ci-dessous :

PDF - 127.2 ko
Communiqué de presse SNUipp-FSU67 grève 29.09

Le communiqué des syndicats des agents territoriaux de la CUS est à lire ci-dessous :

PDF - 21.1 ko
COMMUNIQUE Syndicats territoriaux

 

22 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du Bas-Rhin (67), tous droits réservés.