www.snuipp.fr

SNUipp-FSU du Bas-Rhin (67)

Vous êtes actuellement : Archives  / Archives CTPD/CDEN  / CTPD/CDEN 2008 et avant  / CTPD 2008 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum

Documents joints


  • Ouvertures et fermetures - mars 2008
    PDF - 54.4 ko
    Télécharger
27 mars 2008

CTPD du 27 mars 2008

Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu du CTP ainsi que la déclaration faite par votre syndicat à cette occasion.

Vous trouverez ici les informations sur les ouvertures et fermetures de classes dans le Bas-Rhin.

Déclaration CTPD du 27 mars 2008

L’Ecole subit une attaque sans précédent avec des dizaines de milliers d’emplois dans l’Education Nationale qui doivent disparaître ces prochaines années ! Qui peut croire que c’est avec moins d’emplois que l’on aidera davantage les élèves en difficulté ,que les enseignants seront mieux remplacés ou qu’ils seront mieux formés. L’école de demain créera encore plus d’échec scolaire en ne donnant pas les conditions d’une bonne scolarité. Les collègues du Bas-Rhin qui souhaitaient travailler à temps partiel voient leurs demandes rejetées….une première depuis bien longtemps ! Les journées sans classe pour les élèves se comptent par centaines en raison du manque de titulaires mobiles. L’Etat choisit la mise en concurrence des enseignants, des écoles, la culture du résultat, l’évaluation permanente, mais il s’exonère de sa propre obligation de résultats et de moyens. A l’école de la méritocratie le SNUipp oppose l’école du « tous capables » A l’école libérale, de l’individualisation, de la compétition, de l’inégalité nous opposons une école républicaine ,démocratique gratuite, compensatrice des inégalités et émancipatrice.

Le SNUipp dénonce les dernières mesures du gouvernement :

- La façon dont seront « rattrapées » les heures du samedi matin ne convient pas aux enseignants et n’aidera que très marginalement les enfants en difficulté , le SNUipp a donc refusé de signer ce protocole.
- Quant aux stage de remise à niveau nous mettons en garde les collègues contre les dérives possibles. Le SNUipp s’étonne du cadre juridique peu clair, il n’y a pas ,à ce jour, de texte réglementaire mais un simple courrier du ministère…Certains inspecteurs d’académie refusent même de les organiser en l’ absence de cadre réglementaire. Quant aux directeurs d’école ils sont encore les grands perdants de ces dernières mesures après avoir été oubliés dans le protocole sur l’utilisation des heures du samedi. Il aurait été si simple de leur donner ces deux heures de décharge !Avec les stages de remises à niveau ce sera pour eux encore plus de travail sans rémunération.

Le SNUipp s’inquiète une nouvelle fois pour la rentrée prochaine. En effet,
- Une vingtaine de fermetures en maternelle n’annoncent-elles pas le danger de voir cette école disparaître et donner raison aux écrits d’un certain IEN.
- Quelle place pour la difficulté scolaire sans parler de la mort annoncée des RASED ?
- « Utiliser les CLIS comme outil d’intégration des enfants scolarisés en établissement spécialisé dans une logique de diversification des parcours scolaires des élèves porteurs de handicap », certes mais en avez-vous les moyens ?
- Une quinzaine de suppressions en Education Prioritaire favoriseront-elles l’implantation d’écoles privées en ZEP, comme le préconise Monsieur Xavier Darcos ?

 

19 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du Bas-Rhin (67), tous droits réservés.