www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin

Vous êtes actuellement : Archives  / Archives ACTIONS  / Actions 2015/2016 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
23 mars 2016

Grève du 22 Mars : où en est-on ?

Alors qu’une grève unitaire Fonction publique nécessaire, était dans le paysage le 22 mars, à l’initiative de la FSU, pour exiger des mesures fortes pour nos salaires, la plupart des organisations syndicales de la Fonction publique ont décidé de ne plus y appeler, pour certaines du fait notamment de la concomitance avec la mobilisation du 31 mars contre le projet de loi « travail », pour d’autres de la satisfaction du "geste" du gouvernement ! Nous regrettons que le contexte et cette faible augmentation aient réussi à rompre l’unité syndicale.

1.2% en deux fois : c’est insuffisant

Rappelons que cette maigre augmentation intervient après 6 ans de gel (perte de près de 8% de pouvoir d’achat), qu’aucun rattrapage n’est prévu et que les 0.6% du mois de février seront engloutis par les augmentations de cotisation de janvier 2017 (prévues aux environs de ....0.6%).

Rappelons que les enseignants du 1er degré sont parmi ceux dont les conditions de travail sont les plus difficiles en Europe (effectifs, formation, nombre d’heures, aide à la difficulté scolaire...), qu’ils sont parmi les moins bien payés en Europe...très loin de l’Allemagne par exemple. Et qu’ils attendent toujours une revalorisation de l’ISAE au niveau de l’ISOE du second degré

En grève, tous seuls ?

Alors que l’arc syndical est rompu autour de cette date, la FSu et le SNUipp-FSU ont donc décidé de ne pas maintenir nationalement leur appel à la grève. Ils soutiendront localement toutes les mobilisations qui se maintiendront. Un préavis de grève a été déposé qui couvre toutes les personnes, quel que soit le département, qui décideraient de la faire tout de même.

La lutte continue

La FSU et le SNUipp-FSU ne se contenteront pas de cette hausse du point d’indice qui est loin des attentes des personnels. Ils attendent également qu’un rattrapage de la perte du pouvoir d’achat soit rapidement à l’ordre du jour. Ils reprendront très prochainement les discussions avec leurs partenaires pour d’autres mobilisations.

Nous vous proposons également de vous adresser au Premier ministre pour que la revalorisation des salaires des enseignants du primaire soit une priorité. Le 22 mars, cette lettre sera porter à Matignon avec l’ensemble de vos signatures.

Signer la lettre au Premier ministre

 

21 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin, tous droits réservés.