www.snuipp.fr

SNUipp-FSU du Bas-Rhin

Vous êtes actuellement : Ecole et société  / Faits d’actualité, positions du SNUipp et de la FSU  

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
12 octobre 2016

Inégalités scolaires : le rapport du CNESCO interroge.

La publication du dernier rapport du Cnesco intitulé « Inégalités sociales et migratoires : comment l’école amplifie-t-elle les inégalités ? » a soulevé de nombreuses vagues dans l’espace médiatique et parmi les acteurs de l’école.

Fondé sur 22 contributions de chercheurs, le document dresse des constats accablants pour le système éducatif français et les dispositifs mis en place, notamment l’éducation prioritaire. Le propos central qui donne son titre au rapport n’est pas nouveau et vient corroborer un certain nombre d’études publiées depuis la rentrée. Loin de remplir la mission qui lui est assignée de corriger ou d’atténuer les inégalités sociales, l’école a au contraire tendance à les renforcer par un certain nombre de mécanismes déjà décrits : ségrégation scolaire, défaut de prévention et de prise en charge des difficultés scolaires, choix pédagogiques fonctionnant sur l’implicite et excluant les élèves des milieux populaires des apprentissages...

Sur le dossier de l’éducation prioritaire, le rapport estime que les moyens supplémentaires accordés sont insuffisants pour faire la différence. Le SNUipp-FSU voit dans ce rapport une nouvelle confirmation par la recherche d’un certain nombre de ses analyses et revendications. Oui, il faut scolariser tous les élèves de moins de 3 ans dans les zones défavorisées, y alléger significativement les effectifs des classes, développer les dispositifs de prévention et d’aide avec les RASED et le plus de maîtres, permettre aux enseignants de mieux se former et de mieux travailler ensemble. Mais pour le syndicat, le constat du Cnesco est par trop dévalorisant et décourageant pour des équipes enseignantes qui s’engagent au quotidien dans les conditions difficiles de l’EP. Ils n’ont pas à porter le chapeau d’une politique de la ville et du logement erratique qui n’a rien fait pour éviter la constitution de zones urbaines de ségrégation. Il estime, entre autres, que l’impact des dispositifs prévus par la dernière réforme de l’éducation prioritaire mériterait d’être évalué sur un temps plus long.

 

11 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du Bas-Rhin, tous droits réservés.