www.snuipp.fr

SNUipp-FSU du Bas-Rhin (67)

Vous êtes actuellement : Actions 2016/2017  / Enquête Rythmes 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum

Documents joints


  • Enquete rythmes scolaires SNUIpp67
    PDF - 488.2 ko
    Télécharger
9 juin 2017

Rythmes scolaires : enquête et communiqué de presse du SNUipp-FSU67

Communiqué de presse du SNUipp-FSU 67 et résultats de l’enquête départementale.

Le serpent de mer des rythmes

Le SNUipp-FSU67 a lancé une enquête départementale pour connaître l’avis des enseignants sur la semaine scolaire actuelle. Le résultat est sans appel : en quelques jours, 1200 professeurs des écoles du Bas-Rhin ont répondu, faisant état de leur désir (88% des réponses) d’un changement de rythme dès la rentrée prochaine.

Ce n’est pas une surprise. Si les réformes successives avaient apporté la moindre amélioration en termes de progrès pour les élèves, les avis seraient plus partagés.

Le gouvernement Sarkozy a amputé le temps d’apprentissage des élèves de deux heures, mesure justifiant la suppression des RASED.

Le gouvernement Hollande a mis en place une réforme des temps péri-scolaires qui a dégradé davantage les conditions d’apprentissage des élèves et les conditions de travail et de vie des enseignants, imposée à marche forcée, sans aucune concertation, donnant un pouvoir excessif aux municipalités, cédant aux lobbies de l’or blanc (périodes déséquilibrées, maintien d’une dernière période de 10 à 11 semaines…)

Parlons franc : le nouveau décret du gouvernement Macron n’ouvre aucune perspective d’amélioration ni pour les élèves ni pour les enseignants. Il anticipe le désengagement de l’Etat dans le subventionnement des activités péri-scolaires. Comme le décret précédent, il accorde aux municipalités une place prépondérante dans un domaine – celui de l’éducation – qui devrait rester la prérogative exclusive du ministère de l’éducation nationale. Comme le précédent, il fait courir le risque d’une école atomisée, municipalisée, privatisée…

Qui peut croire que le politique se préoccupe du bien-être des enfants ? Que l’Ecole et l’éducation sont une priorité gouvernementale et non une variable d’ajustement ?

Il n’en reste pas moins que le SNUipp-FSU entend le cri de détresse des enseignants et se fait leur porte-parole. C’est la raison pour laquelle il s’est prononcé « pour » le nouveau décret lors du Conseil Supérieur de l’Education du 8 juin 2017. Mais cette position de notre syndicat n’est ni une approbation, ni un blanc-seing.

La semaine de 4 jours ou 4 jours et demi n’est qu’un élément d’un tout qu’aucun gouvernement ne veut prendre à bras le corps parce que l’Éducation réclame un investissement qui, malheureusement, n’est pas une priorité du libéralisme.

De grâce ! Arrêtons de croire qu’on fait du bien aux enfants en bidouillant le système scolaire !

Le SNUipp-FSU, demande une semaine scolaire cohérente à l’échelle d’un territoire, sur 4 jours ou 4 jours et demi, définie en prenant en compte l’avis des enseignants et des conseils d’école, et sous la responsabilité de l’Éducation nationale ».

Les résultats de l’enquête ci-dessous

PDF - 488.2 ko
Enquete rythmes scolaires SNUIpp67

 

16 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du Bas-Rhin (67), tous droits réservés.