www.snuipp.fr

SNUipp-FSU du Bas-Rhin

Vous êtes actuellement : Ecole et société  / Faits d’actualité, positions du SNUipp et de la FSU  

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
16 août 2017

Concours : une crise du recrutement qui s’installe

Communiqué de presse du SNUipp-FSU, Paris, le 4 juillet 2017

Les résultats du Concours de recrutement de professeurs des écoles (CRPE) 2017 révèlent une nouvelle fois la réalité de la crise de recrutement à laquelle le métier de professeurs des écoles fait face depuis plusieurs années.

À cette session 2017, ce sont 573 recrutements qui ne seront pas effectués dans les académies de Créteil et de Versailles notamment. Une nouvelle fois, le nombre des admis est inférieur aux postes mis au concours.

Depuis 2013, tous les CRPE ont été marqués par des recrutements non effectués et au total 2 796 recrutements n’ont pu se réaliser à l’issue des épreuves d’admission.

Cette situation conduit à un recours de plus en plus important à des personnels contractuels qui doivent enseigner sans formation. Le SNUipp-FSU demande de privilégier le recours à la liste complémentaire y compris en recrutant dans d’autres académies sur la base du volontariat, pour pallier le déficit.

La désaffection pour le métier d’enseignant se décline de façon variable selon les académies. Mais elle est particulièrement criante dans celles de Créteil, de Versailles, en Guyane mais aussi dans celle d’Amiens. C’est pourquoi le SNUipp-FSU demande d’étendre le concours supplémentaire de l’académie de Créteil aux autres académies en situation difficile.

Cette crise de recrutement a des causes multiples : augmentation du niveau de recrutement sans mesures favorisant l’accès à tous (pré-recrutements, aides sociales…), rémunération insuffisante mais aussi conditions d’entrée et d’exercice du métier difficiles.

Pour rendre ce métier attractif, le SNUipp-FSU demande l’ouverture de discussions sur la question des pré-recrutements dès la L1, une réelle amélioration des conditions de formation et d’entrée dans le métier des nouveaux enseignants, ainsi qu’une revalorisation salariale du métier. Il y a urgence car il en va de la qualité du service public d’Éducation pour tous les enfants de ce pays.

 

16 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du Bas-Rhin, tous droits réservés.