www.snuipp.fr

SNUipp-FSU du Bas-Rhin

Vous êtes actuellement : Ecole et société  / L’école et ses adultes : Droits, Débats...  / Débats sur l’école 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
26 mai 2008

"Il faut tout simplement réformer l’école de la République" Xavier Darcos. Mai 2008

A Cannes, le ministre de l’Education a déclaré qu’il "faut réformer tout simplement" car le système français est "l’un des plus coûteux au monde" et "pas le plus efficace".

Xavier Darcos veut "tous simplement réformer l’école de la République".

Le ministre de l’Education, Xavier Darcos, a estimé dimanche 25 mai à Cannes "qu’il nous faut réformer tout simplement l’école de la République" et que "les défilés ne changeront rien à l’affaire". Au lendemain d’une nouvelle journée de mobilisation des enseignants, parents d’élèves et lycéens contre les suppressions de postes à la rentrée et la politique éducative du gouvernement, Xavier Darcos a déclaré que "l’école française ne va pas mal" et qu’il "ne faut pas dramatiser la situation". "Nous devons nous moderniser, nous adapter, nous ajuster, confronter les points de vue qui sont parfois divers, mais la dramatisation que nous avons connue cette année, est un peu excessive par rapport à la réalité des choses", a ajouté le ministre. Pour Xavier Darcos, qui s’exprimait en marge de la remise du prix de l’Education 2008 au film "Tulpan" du Kazakh Sergey Dvortsevoy présenté dans le cadre du Festival de Cannes, "il faut nous réformer tout simplement".

Le système français est le plus "coûteux du monde"

"L’école de la République est une école qui a des difficultés" et elle ne les "arrêtera pas simplement en créant des emplois nouveaux", a ajouté le ministre qui reçoit les syndicats lundi. "Cela ne met pas en cause le travail des enseignants qui est bon. Ce sont des gens dévoués que je respecte énormément. J’ai été moi même enseignant toute ma vie, mais il faut que nous nous organisions et les défilés ne changeront rien à l’affaire", a-t-il ajouté car "ce n’est pas ainsi que les choses se règlent". Le ministre de l’Education a souligné que "tous les enfants sont scolarisés à trois ans, avec entre 100 et 150 heures de plus que tous les élèves comparables des pays européens. Avec le meilleur taux d’encadrement du monde, ils sont dans les dix derniers, comparés à des élèves qui ont commencé à 7 ans avec 100 heures de moins". Evoquant aussi le second degré, Xavier Darcos a estimé que le système français "est sans doute le plus coûteux du monde" et "pas le plus efficace lorsque (nous) comparons".

Un article du Nouvel Obs, 26 mai 2008

 

25 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du Bas-Rhin, tous droits réservés.