www.snuipp.fr

SNUipp-FSU du Bas-Rhin (67)

Vous êtes actuellement : Archives  / Archives CTPD/CDEN  / CTPD/CDEN 2008 et avant  / CTPD 2008 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
21 juin 2008

Déclaration du SNUipp lors du CTPD du 24 juin 2008.

Déclaration du SNUipp67 au CTPD du 24 juin 2008

La politique éducative du gouvernement s’est caractérisée cette année par une avalanche de mesures régressives. Derrière l’affichage de la réussite de tous ou de la « recherche de l’égalité des chances », le ministre de l’ Education Nationale engage des réformes qui affaiblissent et jettent le discrédit sur l’école. Pour le SNUIPP la réussite de tous nécessite d’autres choix !

Il y a nécessité et urgence pour les élèves, les parents et les enseignants à construire une autre orientation pour l’école. Des choix ambitieux pour la transformer , c’est le sens du projet qu’oppose le SNUipp aux choix gouvernementaux. Le SNUipp est porteur d’un projet pour l’école fondé sur la réussite de tous. La lutte contre l’échec scolaire nécessite, au contraire, un investissement budgétaire ambitieux qui permette de baisser les effectifs des classes, d’améliorer les remplacements, de travailler en groupe, de mettre en place de nouveaux fonctionnements avec plus de maîtres que de classes. Parce qu’au quotidien, il n’existe pas de réponses standardisées face à la multiplicité des situations de classes, des difficultés des élèves, le métier d’enseignant est avant tout un métier de conception qui nécessite une formation initiale et continue de qualité en lien avec la recherche pédagogique et la possibilité de travailler en équipe. La remise en cause des résultats de l’école, les critiques sur le travail et la recherche pédagogique, la remise en cause de notre professionnalité, la politique éducative avec des programmes plus chargés, un horaire réduit et des dispositifs dits abusivement « de soutien » (60h et les stages de remise à niveau) vont à l’encontre d’une politique qui vise à la réussite de tous les élèves. Massivement, le SNUipp invitera à la rentrée les enseignants des écoles à s’ engager dans un puissant mouvement revendicatif.

60 HEURES En cette période de fin d’année scolaire et de préparation de rentrée, la mise en place des 60 heures dans notre département se fait de manière chaotique et dans la précipitation : circulaires départementales très directives, contradictions entre les différents niveaux hiérarchiques...L’utilisation des 60 heures donne lieu à des interprétations très variées.

REMPLACEMENT La situation du dispositif de remplacement est très inquiétante et remet en cause de nombreux acquis. Congés longs non remplacés, appels à des retraités, recrutement de personnels précaires, utilisation de maîtres E, perte de décharge de direction. C’est la conséquence de la baisse du nombre de postes au concours, l’insuffisance du nombre de postes de remplacement et du blocage des recrutements sur la liste complémentaire. La création d’une agence du remplacement nous fait craindre une bureaucratie accrue et l’augmentation du recrutement de vacataires.

BASE ELEVE Le SNUipp se félicite des nouvelles décisions ministérielles supprimant un nombre important de champs et le raccourcissement de la conservation des données à la scolarisation dans le 1er degré. Elles sont à mettre à l’actif des interventions du SNUipp et à la mobilisation des personnels, des parents et des partenaires dans les départements et au plan national avec la pétition « Nos enfants sont fichés ».

 

5 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du Bas-Rhin (67), tous droits réservés.