www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin

Vous êtes actuellement : Actions  / Les rythmes scolaires 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
24 novembre 2018

Rythmes scolaires au Conseil Municipal du 19 novembre : Ou comment apprendre à lire entre les lignes !

Madame Fabienne Keller a demandé récemment, sur la question des rythmes scolaires à Strasbourg, "l’inscription d’un point spécifique au conseil municipal du 19 novembre prochain « afin de faire un bilan de cette concertation et informer les conseillers municipaux et les Strasbourgeois sur le processus de décision. »" (DNA).

Le SNUipp-FSU67 suit cette affaire de près et vous propose cette relecture : D’abord, et pour vous faire votre propre avis, en 21’28" (à 22h lundi 19/11), les questions et réponses posées au Conseil Municipal de Strasbourg (notons qu’à cette heure tardive, n’étaient plus présents que 16 conseillers municipaux). Des minutes croustillantes, reflet du fonctionnement du Conseil Municipal de Strasbourg.

Et en résumé :

Madame Françoise Buffet (Adjointe au maire chargée de l’Education) :
- Rappelle les chiffres de la participation (environ 1/2 des enseignants, 1/3 des parents, 1/3 des agents, 1/3 des enfants "du conseil municipal"). 8500 réponses dont environ 2000 questionnaires papiers.
- La décision finale sera prise vers le 6 décembre.
- "En cas de passage à 4 jours" (cette phrase est-elle un hasard ?), les Conseils d’Ecole extraordinaires seront convoqués en janvier pour exprimer leur avis.
- C’est le Directeur Académique qui prendra la décision finale ; le maire ne fait qu’une proposition.
- "Les questionnaires ont été élaborés par toutes les personnes qui voulaient y participer".
- "Nous ne pourrons satisfaire tous les avis".

Madame Keller (Opposition)
- Regrette la place donnée à cette question au Conseil Municipal qui concerne 25 000 enfants. (il est 22 heures passé au Conseil Municipal !)
- Regrette l’absence de débats, le manque de transparence de la mairie. "Vous préférez prendre votre choix avec votre méthode".
- Souligne le coût du questionnaire (38 000€ !) qui aurait pu servir à autre chose, notamment pour les écoles.
- Exprime que le questionnaire était "long à remplir" et mal formulé, témoignages entendus de nombreuses fois.
- Une seule personne pouvait remplir plusieurs fois le questionnaire
- Lorsqu’une personne choisissait "la semaine de 4 jours" elle était sollicitée pour faire un second choix.
- Pas d’évaluation des activités périscolaires proposées par la mairie : très hétérogène selon les écoles (de satisfait à très déçu).
- Les Conseils d’Ecole ont été sollicités au printemps 2018 mais aucune transparence de la part de la mairie sur ce qui a été dit.
- Le sentiment général c’est que "c’est déjà plié !".

Monsieur Ries, maire de Strasbourg
- "La décision n’est pas prise" - le débat peut être ouvert - nous pouvons travailler en commun ; "ce n’est pas si simple que ça" ; "il va falloir trancher".

Madame Pascale Jurdant-Pfeiffer, conseillère municipale UDI
- "J’ai aussi eu des retours" : questionnaire assez alambiqué, très orienté ; les témoignages reçus demandent "la fin de la situation actuelle !"

Madame Buffet
- Cette question reste complexe => nous avons du prendre deux partis-pris : "le temps scolaire n’est pas le temps unique de l’enfant" ET selon l’avis des scientifiques, 4 jours n’est pas la bonne solution
- "la question des 4 jours et demi n’a jamais été un problème tant que l’école était le samedi" ; c’est le mercredi qui pose problème, mais c’est le choix des parents lors de la réforme des rythmes ; "85% des enseignants, en 2014, avaient voté pour le maintien du samedi matin".
- "la Société a changé" ; comment changer aujourd’hui sans alourdir le poids pour l’enfant ? ; "l’école le samedi, plus personne n’en veut !"
- Il ne faut pas que la décision qui sera prise soit remise en cause l’année prochaine !
- Nous avons recueilli 2500 commentaires avec le questionnaire ce qui démontre son succès.

Madame Keller
- A 22h le soir, c’est irrespectueux pour une une question aussi importante.
- Nous n’avons pas d’informations factuelles, c’est regrettable.
- Le coût de 38 000€ pour le questionnaire pose question.
- "La démocratie municipale n’est pas respectée."

Madame Buffet
- "Nous le ferons" (demander l’avis des Conseils d’Ecole) "si nous passons à 4 jours" - (deuxième fois !)
- "Moi-même aujourd’hui je n’ai pas la réponse".
- "Toutes les données brutes seront disponibles".

Monsieur Ries conclut
- Nous pourrons débattre en Conseil Municipal quand les résultats seront disponibles.

Difficile de lire clairement entre les lignes, malgré quelques indices intéressants. Le SNUipp-FSU67 continuera à observer consciencieusement les débats sur la question des rythmes scolaires et demandera ce qu’il a toujours demandé : que l’avis de la majorité des Conseils d’Ecole de la ville de Strasbourg soit respecté !

Le 6/12 le maire prendra peut-être la décision qu’il a peut-être déjà prise...

Une chose est sûre, VOTEZ pour nous conforter dans notre action auprès de nos décideurs. VOTEZ SNUipp-FSU pour un vrai travail de fond sur vos revendiciations !

Bilan détaillé de la participation à la consultation, à lire ici : http://67.snuipp.fr/spip.php ?article3846

Quand le feuilleton des rythmes vire à la saga, résumé en épisodes ici : http://67.snuipp.fr/spip.php ?article3650

 

20 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin, tous droits réservés.