www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin

Vous êtes actuellement : Carrière  / Retraites 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
25 novembre 2018

Retraites et pensions de réversion : Le Haut-Commissaire veut frapper fort !

Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire à la Réforme des retraites, a expliqué comment pourrait fonctionner le futur système.

Les perdants pourraient être très nombreux !

Le feuilleton des pensions de réversion n’est pas près de s’achever ! Même si le gouvernement a promis qu’elles ne seraient pas supprimées, elles pourraient fortement baisser pour les futurs retraités dans le nouveau système. Devant la commission des affaires sociales de l’Assemblée, Jean-Paul Delevoye, a évoqué ce que pourrait être le futur calcul.

Et les perdants pourraient se ramasser à la pelle !

Actuellement la majorité des veufs et veuves perçoivent, selon leur régime, de 50 % à 60 % de la pension de leur conjoint défunt.

Dans le nouveau système, la pension de réversion pourrait ne plus être calculée en fonction du montant de la retraite du conjoint défunt mais en fonction des revenus du veuf ou de la veuve encore vivant.

L’idée de Jean-Paul Delevoye étant d’assurer « le maintien d’un niveau de vie ».

Un exemple alarmant sur le recul de nos droits actuels

Devant les députés, le haut-commissaire a pris un exemple qui rend le calcul plus parlant et le résultat beaucoup plus inquiétant.

Pour Jean-Paul Delevoye : « Si Monsieur gagne 2000 euros et Madame 4000 euros, cela fait 6000 euros pour le couple. On peut décider, en cas de décès, de maintenir le niveau de vie à 50 %, soit 3000 euros. Dans ce cas, si Monsieur meurt, Madame n’a rien, car elle touche déjà plus de 3000 euros. Si Madame meurt, Monsieur touche 1000 euros pour l’amener au seuil des 3000 euros ».

Avec le système actuel, quel que soit le montant de leur pension respective, la femme toucherait 1000 euros de réversion et le mari 2000 euros.

Si rien n’est tranché et si la concertation avec les organisations syndicales a repris sur la future réforme, le sujet des pensions de réversion ne sera abordé qu’au printemps prochain.

Avec l’alignement des régimes sur un modèle unique, la réforme envisagée des pensions de réversion participera à la paupérisation des futurs retraités.

Les enseignants, en particulier, risquent de voir le montant de leurs pensions chuter de 20 à 30% !

Venez échanger et discuter de cette brûlante question lors de notre stage de formation syndicale.

"Retraites : Ce qui risque de changer, quels impacts pour les enseignants ?"

Stage le vendredi 1er février de 9h à 12h et de 14h à 16h, maison des syndicats à Strasbourg.

Ce stage est ouvert à tous, syndiqués...ou non.

Seul impératif : Informez votre IEN avant le 1er janvier.

Infos et modalités pratiques ici : http://67.snuipp.fr/spip.php ?article3768

 

27 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin, tous droits réservés.