www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin

Vous êtes actuellement : Actions 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
3 février 2019

5 février : journée d’action

Le 5 février sera une journée d’action pour porter les revendications de justice sociale et fiscale mais aussi des revendications salariales, des demandes de respect des libertés publiques et de développement des services publics sur l’ensemble du territoire.

En lien avec les revendications de cette journée, la FSU a lancé une pétition en intersyndicale pour la défense du pouvoir d’achat et a publié un tract revendicatif.

SIGNEZ CETTE PETITION !

Les collègues qui veulent participer à cette journée de mobilisation et de grève sont couverts par un préavis de la FSU.

L’augmentation du pouvoir d’achat, une meilleure répartition des richesses comme l’accès facilité à des services publics renforcés sont au cœur des préoccupations de la population, notamment à travers le mouvement social des « Gilets jaunes ».

La confirmation, par le Président, des orientations en matière économique et sociale, comme le maintien annoncé de la mise en œuvre des réformes sur l’assurance chômage, les retraites et la Fonction publique doit conduire le mouvement syndical à construire une mobilisation de l’ensemble des salariés et retraités dans l’unité la plus large.

Dans ce contexte, le SNUipp-FSU, avec la FSU, s’inscrit dans la journée de mobilisation interprofessionnelle du 5 février pour obtenir davantage de justice fiscale et sociale et une augmentation du pouvoir d’achat des salariés et retraités. Il appelle les personnels des écoles à se mobiliser.

D’autres mobilisations sont organisées comme la journée nationale unitaire du 6 février, afin d’exiger des avancées sur le statut des AESH et comme les différentes mobilisations autour de la carte scolaire du premier degré organisées dans les départements.

Le SNUipp-FSU souhaite mettre en perspective des mobilisations tant sur le terrain de la politique éducative que celui des services publics et de la reconnaissance des agents.

Par ailleurs le grand débat, imaginé par le Président pour sortir de la crise, est un leurre dont les conclusions sont en partie rédigées, le gouvernement ayant annoncé qu’il ne reviendrait pas sur les fondamentaux de sa politique.

Pourtant les préoccupations de la population sont connues, il faut répondre à l’urgence sociale et climatique. Dans cette période, le SNUipp-FSU appelle à investir les lieux des débats locaux quand les conditions sont réunies.

Partout où c’est possible, il portera ses revendications auprès de la population, des citoyen-nes mobilisé-es, des associations, des élus locaux…

 

29 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin, tous droits réservés.