www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin

Vous êtes actuellement : Carrière  / Mouvement  

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum

Documents joints

20 mai 2019

Mouvement : Bugs et retards...le SNUipp-FSU reçu à la DGRH du Ministère !

Suite à nos interventions sur les graves dysfonctionnements de l’application du Mouvement, la DGRH vient de nous apporter quelques éléments de réponse très insatisfaisants. Nous continuons à interpeller les services du ministère et les IA-DASEN.

Nous avons été alerté sur la mise en œuvre du calcul des barèmes : ils montrent de nombreuses incohérences liées aux priorités ou aux discriminants. Cela confirme l’impossibilité de respecter le calendrier de gestion, mais surtout l’impossibilité actuellement de mettre en œuvre l’application.

Point de situation au 27 mai

A l’initiative du SNUipp-FSU une interpellation unitaire a été adressée au Ministre. Courrier à lire ici :

PDF - 225.9 ko
24_05_19_courrier_men_mouvement

Point de situation au 24 mai

Suite à notre intervention, la DGRH va donner consigne aux DASEN de réunir des groupes de travail de vérification des barèmes et un GT de vérification des affectations issues des algorithmes.

Le ministère n’avait pas anticipé les difficultés liées au passage à une base unique pour les premier et second degrés. Les bases AGAPE (1er degré) ne sont pas homogènes comme dans le second degré. Les tests effectués en amont, même réussis, ne permettaient pas de valider la fiabilité des outils. C’est une nouvelle preuve de la méconnaissance de la réalité du 1er degré. Au vu de la gravité de la situation, le mouvement du 1er degré a été déclaré prioritaire. Le directeur de cabinet du Ministre a adressé un message en ce sens aux recteurs et DASEN. Ce qui pourrait signifier le report de de l’étude des promotions à la HC par exemple. Aujourd’hui, 7 départements étaient encore en alerte rouge et une quinzaine en alerte orange.

Point de situation au 20 mai 2019

Module de calcul des barèmes en cours de déblocage

Le module de calcul des barèmes pour le mouvement intra départemental a été testé dans 5 départements (Ardèche, Ariège, Essonne, Yvelines, et Tarn) par le Ministère.

Mise en œuvre progressive dans l’ensemble des départements

Des « contraintes techniques » empêchent la mise en place simultanée de ce module dans tous les départements. Elle devra donc se faire progressivement.

Vérification des barèmes

Dès que le département du Bas-Rhin sera en mesure d’éditer les barèmes,le SNUipp-FSU67 demandera la tenue d’un groupe de travail de vérification en présence conjointe des élu-es CAPD et des personnels de l’administration.

Prise en compte de l’AGS

La DGRH a confirmé la possibilité de calculer l’AGS en prenant en compte les années de stagiaire ou celles effectuées dans un autre corps ou un autre versant de la Fonction publique. Les élu.es du SNUipp-FSU67 s’assureront que c’est cette méthode de calcul qui a été retenue (car il y a bien deux possibilités).

Algorithme de traitement des MUG (Mouvement Unité de Gestion) en cours de finalisation !

L’algorithme n’est toujours pas finalisé : il ne pourra pas être présenté aux délégué-es du personnel avant une semaine, peut-être plus ! Cela confirme l’impréparation et l’irresponsabilité du ministère qui impose pour la rentrée 2019 une application nationale inadaptée et inaboutie.

Groupe de travail portant sur tous les vœux géographiques pour nommer les enseignant-es au plus près de leurs vœux

Le SNUipp-FSU67 demandera la tenue d’un groupe de travail spécifique aux affectations quand celles-ci sont faites sur un vœu géographique pour s’assurer que les vœux des enseignant-es seront respectés au plus près de leurs souhaits.

Au niveau national, le SNUipp-FSU intervient à nouveau auprès de la DGRH pour que celle-ci donne des consignes aux IA-DASEN qui permettent que l’équité, la transparence soient respectées voire renforcées dans le but d’éviter des affectations qui pourraient se révéler catastrophiques et parfois profondément injustes.

Le SNUipp-FSU67 demandera à l’Ia-Dasen du Bas-Rhin le droit de renoncer à une affectation obtenue sur vœu large lors de la phase principale, lorsque celle-ci n’est pas satisfaisante et de pouvoir ainsi participer à la phase d’ajustement

L’absence de postes vacants en nombre suffisant par rapport au nombre d’enseignant-es sans affectation va conduire à ce que des PE avec quelques années d’ancienneté soient affecté-es dès la première phase sur les postes les moins demandés. Cela créerait des situations particulièrement injustes du fait que ces barèmes ne sont pas les plus faibles.

La phase d’élargissement des vœux ne devrait être utilisée qu’en phase d’ajustement une fois que de nouveaux postes y auront été injectés, notamment les postes qui seront créés à la rentrée. Ce qui nécessitera la tenue de nouvelles instances à la rentrée scolaire.

 

31 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin, tous droits réservés.