www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin

Vous êtes actuellement : Métier  / Direction d’école 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
30 octobre 2019

De l’(in)utilité et de l’(in)efficacité des PPMS : L’exemple (toxique) de Rouen !

GIF - 1.9 Mo

Les Directrices et Directeurs du Bas-Rhin ont jusqu’au 18 octobre pour faire remonter le PPMS "Risques majeurs" à l’administration. Attention au délai tant ce document est (in)utile !

Un cas exemplaire : L’incendie à l’usine "Lubrizol" de Rouen

Rappelons que l’incendie s’est déclaré dans la nuit à 3 heures du matin et que dans la foulée le Préfet a annoncé la fermeture des écoles le lendemain.

Les tribulations et mésaventures de nos collègues, directeurs et enseignants, rouennais racontées par le "Canard enchaîné" :

L’Education nationale avait tout prévu ! Au cas hautement improbable où un site chimique classé Seveso viendrait à cramer, le rectorat dispose d’un "Plan particulier de mise en sûreté face aux risques majeurs" (PPMS).

Lequel doit permettre d’alerter par SMS les directeurs d’école afin qu’ils confinent les élèves et en avisent les parents. Simple, non ?

Sauf à Rouen, visiblement. Premier bug : les dirlos, qui, comme d’habitude, se pointent vers 7 heures - alors que les fumées toxiques sont déjà partout - ne sont alertés de rien.

Pourtant, le Préfet a, depuis plusieurs heures, annoncé la fermeture des établissements. Des gamins arrivent au compte-gouttes. A 8 heures, les sirènes de l’agglomération retentissent. Les enseignants n’ont toujours pas reçus le moindre SMS ou courriel.

De leur propre initiative, des maîtres adressent alors un courriel aux parents : surtout, restez chez vous !

A 8h30, c’est - normalement - le début de la classe. Le rectorat n’a pas donné signe de vie. A 9 heures, enfin, un SMS d’alerte est envoyé aux directeurs.

A 10 heures, ces derniers - la plupart sont rentrés chez eux - reçoivent un message sur leur téléphone ; on leur demande d’être à leur poste, dans leur école...pour "assurer l’accueil des élèves et les mettre à l’abri" !

Si ce n’est pas un retard à l’allumage !

Heureusement dans le Bas-Rhin nous sommes capables de faire beaucoup mieux...haut les coeurs collègues directrices et directeurs !

 

27 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin, tous droits réservés.