www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin

Vous êtes actuellement : Métier  / Direction d’école 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum

Documents joints

31 octobre 2019

Ras le bol ! Déduire 5 heures d’APC pour les évaluations, la bonne blague !!

Nous invitons les collègues directrices, directeurs, adjoint.es à prendre quelques minutes pour lire le témoignage de cette collègue qui cumule les fonctions de directrice et d’enseignante de CP/CE1.

Nous rappelons notre consigne de ne pas vous limiter à la déduction des 5 heures d’APC jetée comme une aumône par le Ministère ! Déduisez autant que de besoin ! Des collègues l’ont fait l’an dernier...Contactez nous si besoin ! Cette collègue directrice, avec le soutien du SNUipp-FSU, ne fera plus une seule minute d’APC mais consacrera ce temps à ses tâches de direction.


Voici son témoignage

Humeur d’instit...du 11 octobre 2019 ou ras le bol de directeur..."-trice" d’ailleurs !

Par où commencer ? tant de choses ! Mais aujourd’hui mon mail est au sujet des évaluations CPCE1. "école de la bienveillance" qu’ils disaient... mais pour qui ? envers qui ? à qui cette formule toute faite est-elle adressée ?

... Peut-être aux élèves, qui dès le début CP se sont vus attribuer un fascicule de 64 pages, format HALLUCINANT, avec des exercices chronophages, sans lien avec la classe, des images pas toujours évidentes (voire pièges pour certaines). Aux élèves stressés (malgré toute notre volonté à ne pas mettre de pression, dédramatiser cette chose à remplir on ne sait pas comment) juste stressés déjà en voyant le format de cette "évaluation"

... Peut-être aux enseignants, pas formés, pas informés (ah si ! pardon ! des liens internet on en a eus  !... bon... mauvaise instit que je suis, je n’ai pas réussi à me dégager du temps pour télécharger et ouvrir encore toutes ces pages pdf interminables)... aux enseignants qui passent donc du temps à faire passer ces évaluations parce que cette année, la pression a été si forte qu’"on a pas eu le choix"... temps passé avec les enfants pour effectuer ces exercices (bah... pourtant ils avaient définis des temps chronométrés dans le guide du maître !!! je ne dois vraiment pas être douée alors... !!!

... Puis est venu le temps de faire remonter l’information... et là, directrice indigne que je suis, je n’avais pas pris le temps de vérifier si les codes d’accès fonctionnaient (ah ? du temps j’en ai pas ?... C’est peut-être pour ça aussi alors ?!) ...Et je vous le donne dans le mil’... je n’ai jamais réussi à ouvrir le pdf pour définir le code de chacun de mes collègues pour qu’ils puissent à leur tour accéder à la plate-forme... j’ai alors contacté le référent TICE du secteur (très gros secteur) ... et vous savez quoi ?... Il était débordé... (ah bon ???!!!!) il a pu me fournir les codes d’accès, identifiants et mots de passe mardi (OUI CE MARDI !!!!!!! mais quand même merci à lui)

Je rajoute aussi que nous avons emménagé dans de nouveaux locaux (COOL !) … Et que depuis la rentrée, internet à l’école, on oublie. Donc à votre avis qu’ont dû faire les enseignants de CP/CE1 (dont je fais partie) ???... Oui vous le savez très bien. Nous avons pris sur notre temps perso bien sûr, et notre matériel perso, chez nous, dans notre maison... encore ça.

Parce que ceux qui ont écrit, créé cet outil, étaient bien installé dans leur bureau, avec un débit internet au-delà de la fibre, là-haut dans les hautes sphères, on oublie qu’ici, petites gens de la campagne, le débit fibre on ne connait pas... alors télécharger les pages et les pages scannées entièrement... mais quel temps passé  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

gif anime error

Ne parlons pas de la manip’ mal pensée car la page d’exercice n’apparait pas entière, il faut à chaque fois décaler la fenêtre pour pouvoir cocher la réponse. Ne parlons pas non plus de la manip’ mal pensée de devoir faire l’exercice à chaque fois comme l’élève l’a fait (non mais franchement ! un codage c’était beaucoup plus pertinent !). J’ai la fibre chez moi (ouf), j’ai mis 5 heures à entrer les résultats de mes élèves mercredi. Une collègue habitant un autre village n’a pas la fibre et un débit internet approximatif... elle a fini hier soir à minuit (et encore, je lui avais pris 8 cahiers parce que je savais qu’elle n’allait pas s’en sortir)

Mais alors me direz-vous... mais ne faites pas ça ! ne vous faites pas avoir ! vous n’avez pas à faire ça !!! (Et c’est ce que autres collègues, maris, enfants nous disent) oui je sais. On est bien bêtes. d’ailleurs l’an passé, je n’avais remonté que les données des élèves en grande difficulté mais, cette année on a eu une pression si forte ! ça a commencé en juin, puis dans l’été, puis depuis la pré-rentrée, on a reçu par courrier un joli explicatif "mon enfant au CP" plein de couleurs à distribuer aux parents, on a reçu je ne sais combien de mail en rapport avec ces évaluations ! je ne sais pas combien exactement car je les ai mis en "corbeille" au fur et à mesure mais je vous dirais au moins 15 ! mails d’explication, mail de circulaire, mail de code d’accès, mail de rappel, mail de date butoir, mail de "attention date butoir", mail de "attention vous n’avez plus qu’une semaine", mail de attention nous sommes lundi, mail de attention nous sommes mardi et personne de votre école n’a rempli ses résultats, mail de attention nous sommes mercredi, appel téléphonique hier de attention la date butoir est vendredi.

Et on parle des RV que l’on doit faire avec chacun des parents ?... Non pas envie aujourd’hui... Ooooooooooh ! mais on ne va pas se plaindre, on nous a dégagé 5h d’APC !

NON MAIS OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOH ! et après on va nous dire qu’on est sous pression, qu’on est tendu  !!!!!!!!!!! en plus ! on fait le boulot !!!!!!!!!!! et je parle même pas de la pression du mari qui fait culpabiliser parce que je passe des heures innombrables personnelles pour le boulot. Alors je sais je ne suis pas la seule, je dirais même qu’on est tous dans le même bateau. Mais là non. C’est plus possible.

Et je n’ai parlé que des Evaluations. Mais je pourrai aussi parler du projet d’école que la date butoir était hier, du PPMS que la date butoir était le 30.09 et que j’ai toujours pas fait remonter (j’ai retapé le PPMS intrusion samedi tout l’après-midi... il faut encore que je retape celui risque majeurs....... Puisque nouveaux locaux)

Je ne parle pas non plus du stage PSC1 proposé pendant les vacances (mais oui ! bien sûr ! et qui va me payer la nounou pour mes enfants, 2 jours entiers en heures sup’ puisque pas calculées dans le contrat ?!) ... et bien non. Tant pis. Je n’aurai toujours pas le PSC1.

Aujourd’hui je suis déchargée. Je suis en "surcharge cognitive. Je ne suis pas en burn-out, enfin je crois pas. Non je ne veux pas. Mais qu’ils ne s’étonnent pas. On ne va pas bien mais on veut aller mieux. À eux de faire pour que ça se détende, arrêter très vite cette pression. Ça ne viendrait pas des hautes sphères on appellerait cela du harcèlement au travail.

Allez. Je m’en vais prendre l’air un peu avec les collègues, c’est la récré. Désolée, j’étais énervée ce matin. Bonne journée à vous.
— A lire aussi —
RIS SPÉCIALE DIRECTION D’ÉCOLES - MERCREDI 20 NOVEMBRE
Direction d’école et souffrance au travail : Alerte sociale déposée par l’intersyndicale
Alerte sociale Direction et souffrance au travail : Aucune avancée réelle suite à l’audience intersyndicale
Article du café pédagogique : les profs sont -ils à bout ?

La longue histoire du « malaise enseignant »

 

20 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin, tous droits réservés.