www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin

Vous êtes actuellement : Actions  / RIS-Stages 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
6 novembre 2019

Direction d’école : Questionnaire ministériel à venir

Le vif émoi suscité par le suicide de notre collègue Christine Renon, les mobilisations de la profession et les interpellations du SNUipp-FSU ont obligé le ministre de l’Éducation Nationale à bousculer son agenda social pour ouvrir des discussions sur les conditions de travail des directrices et directeurs d’école.

JPG - 1.4 Mo

Le ministère a décidé de lancer un questionnaire à destination des 45 000 directrices et directeurs.

Ce questionnaire anonymé, composé de 30 à 50 items, sera envoyé aux directrices et directeurs d’école dès ce retour des vacances d’automne.

Il devrait porter sur 3 thématiques :

1) Description de l’école, contexte

2) Qualitatif métier :

- Gestion du temps
- Respect, écoute, considération, interactions avec les partenaires
- Autonomie d’action, autorité décisionnelle

3) Des commentaires libres seront possibles autour de trois questions :

- Comment envisagez-vous votre fonction de direction ?
- Quels seraient vos besoins pour améliorer le quotidien ?
- Quelle question a été oubliée ?

Le sujet du statut des directrice et directeurs (comme de l’école) ne devrait pas être évoqué dans ce questionnaire. Cette problématique ne peut faire l’objet d’une simple question sinon à être totalement illisible.

Le ministère prévoit un retour de ce questionnaire aux directrices et directeurs avant les vacances de Noël, ainsi qu’aux organisations syndicales. Il s’est aussi engagé à ouvrir des concertations plus larges sur la direction et le fonctionnement d’école dans les semaines à venir.

Pour le SNUipp-FSU, ce questionnaire ne pourra être l’alpha et l’oméga des préoccupations des directrices et directeurs d’école. Depuis de nombreuses années, nous avons alerté le ministère sur la dégradation des conditions de travail des directrices et directeurs qui a conduit à une perte de sens du métier avec un impact sur le fonctionnement de l’école comme sur la santé des personnels.

La question des évolutions et du fonctionnement de l’école concerne aussi l’ensemble de la profession, c’est pourquoi le SNUipp-FSU a demandé que ce questionnaire soit adressé à tou-tes les enseignant-es du 1er degré. Le ministère s’y est refusé pour le moment.

Pour le SNUipp-FSU, le temps n’est plus à tergiverser. Les préoccupations actuelles des directeurs-trices sont connues tout comme celles des adjoints-es. C’est la raison pour laquelle nous avons remis au ministre 15 mesures urgentes à mettre en œuvre dès maintenant.

D’autres doivent aussi être mises en discussion car indispensables pour que chacun-e puisse remplir ses missions essentielles : aide à la direction et au fonctionnement de l’école, dans toutes leurs dimensions, augmentation des décharges, rémunérations, formation initiale et continue.

Le SNUipp-FSU sera vigilant sur le contenu réel de ce questionnaire et sur l’utilisation qui en sera faite. Si la souffrance des directrices et directeurs est manifeste et spécifique, celle des autres membres de la communauté éducative est aussi à prendre en compte.

Dans ce contexte, le SNUipp-FSU continuera de porter des revendications ambitieuses qui concernent l’ensemble de la profession et ne se contentera pas de mesurettes.

 

40 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin, tous droits réservés.