www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin

Vous êtes actuellement : Carrière  / Instances Paritaires  

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum

Documents joints


  • déclaration-liminaire-SNUipp-FSU67
    PDF - 480.4 ko
    Télécharger
22 novembre 2019

CAPD du 18 novembre 2019 : Formation continue, affectations sur postes à profil

un effondrement massif et silencieux…des candidats

La première CAPD de l’année a examiné , entre autres, les candidatures aux stages de formation continue. Nos syndiqués ont été informés par mail. Une relance est faite pour certains stages.

JPG - 1.7 Mo

Année après année la situation se détériore et l’offre de formation est une véritable peau de chagrin.

Lire notre déclaration liminaire ici :

PDF - 480.4 ko
déclaration-liminaire-SNUipp-FSU67

Compte-rendu de CAPD sur la formation continue : un effondrement massif et silencieux…des candidats

Ce plan de formation 2019/2020 à l’image des précédents montre une offre peu diversifiée et peu attractive car elle a pour ambition de répondre aux objectifs ministériels (inclusion, ASH, Rep+…) mais pas aux besoins du terrain. Mais pour les rares candidats qui se sont portés volontaire bonne nouvelle : beaucoup de chance d’être reçu. La règle d’or de l’administration étant : plus de formation sur temps scolaire sauf pour les enseignants de Rep et ceux qui n’ont pas besoin de remplaçant (maîtres spécialisés).

Cette année est marquée comme pour les insectes et les oiseaux par un effondrement massif des candidats à la formation continue. Le nombre de candidatures déposées pour les stages chute par rapport à l’an passé, passant de 378 à 212 candidats pour un stage à public non désigné. Cette baisse importante est un indicateur majeur de ce que les enseignants trouvent en termes d’intérêt personnel et professionnel pour le PDF.

Le stage d’allemand pour débutant pendant les vacances de printemps fait un bide retentissant : aucun inscrit, même rémunéré. Le stage de PSC pendant les vacances de la Toussaint à quant à lui fait le plein. Ce sont les premières formations obligatoires rémunérées hors temps scolaire. L’enseignant serait-il motivé par une activité rémunérée hors temps scolaire ? Au vu de l’état des salaires on peut à juste titre le penser. Le SNUipp67-Fsu revendique une revalorisation générale des salaires.

L’administration espère que la réforme du concours en 2021 fasse repartir l’offre de formation qui est actuellement de 6 000 journées à 23 000 journées dans le département comme lors de l’âge d’or de la formation au début des années 2000. Cette embellie pourrait avoir lieu quand les futurs M2 auront 1/4 décharge et des stages massés en même temps que leur concours (sic). Le SNUipp-FSU revendique des moyens supplémentaires pour la brigade départementale dédiée à la formation continue.

Compte-personnel de formation Le temps looooong de l’écriture : l’administration confirme que la circulaire tombée dans une faille spatio-temporelle de 18 mois, sera présentée au CTA de janvier et que d’ici-là les collègues pouvant prétendre à des remboursements sont mis en attente...

La GIPA : en 2016 135 collègues ont obtenu une compensation de perte de salaire, en 2017 147 et en 2018 aucun suite au reclassement PPCR.

Poste à profil : Olivia PROBST obtient le poste de CPC en ASH. LIENHART Marion devient CPC dans la circonscription d’Obernai.

Bilinguisme : L’administration valide les petites annonces radio pour le recrutement des contractuels bilingues, tout est permis pour combler le tonneau des danaïdes- lorelei.

JPG - 204 ko
Les Danaïdes par John William Waterhouse, 1903.

ASH : environ 300 enfants sur 1500 avec notification n’ont pas d’AESH, environ 80% des enfants ont un accompagnement. Il y a actuellement 1106 personnels dans le département AESH dont 232 rattachés à des PIAL. Les PIAL actuellement au nombre de 7, doivent se développer avec pour objectif de 27 PIAL à la fin de l’année scolaire afin de rapprocher l’école inclusive des utilisateurs. Le PIAL rapproche aussi la gestion des mécontentements....Les directeurs qui sont en charge de la coordination des PIAL ont un quart de décharge supplémentaire. Mais quelle est la compensation pour ceux qui ont déjà une décharge totale ?

Stagiaires : A ce jour il y a deux démissions depuis la rentrée, 9 l’an passé, et 9 en 2017/2018.

Sur les directeurs et la souffrance au travail : le SNUipp-FSU 67 émet des réserves sur un questionnaire orienté et restreignant les réponses possibles et sur des réunions de concertation hors temps de travail avec les IEN. Etant donné que tout le monde peut répondre, voire même plusieurs fois, quelle sera la valeur du pourcentage des questionnaires ? L’administration s’engage à faire un bilan départemental des réunions de circonscriptions. Le SNUipp67-Fsu demande également comment va être récupérée la journée de décharge, et demande à l’IA-DASEN de défalquer sur les heures d’animation pédagogique. Le remplacement des directeurs devient prioritaire en circonscription.

Et la CAPD dans tout ça ? Le nouveau calendrier entérine leur disparition, plus de groupe de travail ni de CAPD mouvement. Pour pallier l’évincement des organisations syndicales, le Ministère a prévu des hotlines. Nous vous invitons à les utiliser abondamment quand ils seront connus. Ils étaient déjà mis en place pour le mouvement interdépartemental. Dès cette année, les enseignants seront seuls face aux erreurs de la machine, ne connaîtront par exemple que leur propre barème et celui du collègue qui aura eu le poste sur leur voeu 1. Notre riposte ? Biensûr nous organiserons des RIS et des stages pour vous aider à comprendre et à faire le mouvement et nous vous accompagnerons en cas de recours. Le SNUipp-FSU 67 revendique la transparence du mouvement et demande que les documents de travail soient remis aux organisations syndicales afin que les professeurs puissent obtenir un poste dans l’équité.

 

26 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin, tous droits réservés.