www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin

Vous êtes actuellement : Ecole et société 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
20 février 2020

Rue de Grenelle : Un Ministère qui part à vau-l’eau !

Souffrance et mépris au travail...rue de Grenelle

Il ne fait pas bon travailler au Ministère de l’Education nationale.

Le rapport d’audit sur les relations humaines au sein de la Dgesco est accablant !

Ce qui ressort du rapport ce sont des relations humaines très dégradées au sein même du ministère. " Lors des entretiens individuels, la mission a pu relever des situations de souffrance, concentrées sur certains bureaux."

La charge de travail pèse sur les employés. "Les agents font part à la mission ; d’horaires extensibles, de pauses repas devant l’ordinateur, de travail le soir, les week-ends et pendant les congés. Les dépassements d’horaires sont banalisés, connus de l’encadrement et les récupérations sont difficiles à obtenir". D’autant que le travail n’est pas priorisé. Par exemple toutes les demandes des deux cabinets (Blanquer et Attal) passent comme prioritaires en court circuitant la voie hiérarchique. Les questionnaires anonymes montrent à 83% un dépassement des horaires de travail régulier.

La Dgesco est animée par une belle guerre de bureaux avec des chefs interdisant à leurs employés d’échanger avec le bureau voisin. " Les agents font part à la mission des difficultés à travailler avec les collègues des autres bureaux de la DGESCO (voire interdiction), rivalités entre chefs de bureaux de la centrale, des pratiques managériales inappropriées (« vous êtes payés pour obéir, pas pour penser », « management brutal, infantilisant, pinailleur », « dévalorisant voire humiliant »)", note le rapport. Selon les questionnaires, 80% des agents signalent des injonctions contradictoires et 64% une absence d’écoute des managers.

Dans cette guerre des chefs, "il est signalé à la mission une volonté de faire partir les anciens à l’arrivée d’un nouveau chef de bureau, pour se créer sa propre équipe".

80% des personnels ayant répondu au questionnaire anonyme disent être au contact de collègues en souffrance.

Lire l’article du "Café pédagogique" ici : http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2020/02/11022020Article637170032780125798.aspx ?actId=ebwp0YMB8s1_OGEGSsDRkNUcvuQDVN7aFZ1E4yS5hsZhCkj7nD8IbAdJ5Qkr9u5g&actCampaignType=CAMPAIGN_MAIL&actSource=501124

 

34 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin, tous droits réservés.