www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin

Vous êtes actuellement : Actions 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
19 mars 2020

Alerte Sociale sur les conditions de travail des personnels en charge d’élèves en situation de handicap et à besoins particuliers

Les organisations syndicales représentées en CAPD, SNUIpp-FSU, SNUDI-FO et UNSA ont déposé une alerte sociale concernant les conséquences graves liées directement au manque de moyens affectés à la prise en charge des élèves en situation de handicap et des élèves à besoins particuliers dans le Bas-Rhin. Elles ont été reçues mercredi 11 mars 2020 pour la phase de négociation.

Le SNUipp-FSU a alerté l’IA-DASEN sur l’augmentation des messages de collègues qui expriment de la souffrance psychique ou physique sur leur lieu de travail. Il dénonce le peu de soutien direct de la part de la hiérarchie quand un·e collègue exprime son désarroi ou sa difficulté face à ces élèves. Il demande à l’employeur d’appliquer les textes qui concernent les personnels placés sous sa responsabilité et de garantir leur sécurité et leur santé sur leur lieu de travail.

Vous trouverez ci-dessous, les réponses aux demandes faites à l’administration :

- que la loi de 2005 soit respectée qui attribue à chaque enfant ayant une notification MDPH un·e AESH sur l’ensemble du temps scolaire

Le Secrétaire Général nous informe qu’un budget supplémentaire a été alloué pour le recrutement de nouveaux AESH. L’administration se conformera à la loi, dans la mesure des moyens reçus et n’affectera un·e AESH sur l’ensemble du temps scolaire que dans le cas où la notification le précise.

- que dans le cadre de la prévention primaire, vous réclamiez à l’Agence régionale de Santé l’ouverture de places en établissements de soin à hauteur des besoins

L’IA-DASEN nous informe que l’Education nationale sera partie prenante avec l’ARS pour l’élaboration des contrats pluri-annuels d’objectifs et de moyens (CPOM). Un projet de constituer un groupe de ressources avec l’ARS sur la problématique des élèves perturbateurs est en cours d’élaboration.

- que les enseignant·e·s confronté·e·s au handicap d’un·e de leurs élèves ou au comportement hautement perturbateur d’un·e élève bénéficient d’une formation professionnelle leur permettant de prendre en compte la difficulté de l’enfant qui leur est confié

L’IA-DASEN nous explique que de plus en plus de moyens sont mis dans la formation sur l’école inclusive. Il semblerait nécessaire qu’en amont les formateurs et formatrices reçoivent une formation spécifique afin que soient proposés aux collègues des dispositifs réalisables. Pour le SNUipp-FSU, une formation spécifique à chaque handicap est nécessaire pour armer les collègues dans leur classe.

- que les RASED soient reconstitués sur l’ensemble du territoire

Le problème pour l’IA-DASEN n’est pas d’abonder les RASED mais dans un premier temps de motiver les personnels ayant le CAPEI à occuper les postes qui restent vacants.

- que chaque école concernée se voie attribuer un maître+

L’IA-DASEN répond que ce n’est pas dans les projets du ministère. que les effectifs des classes accueillant un élève au comportement gravement perturbateur soient revus à la baisse Pour l’IA-DASEN, faire des classes à effectif réduit quand il y a un élève perturbateur est impossible quand on fait la carte scolaire car on ne connaît pas les élèves et leur situation. Les organisations signalent cependant que certaines écoles ont des profils particuliers qui n’ont pas les moyens spécifiques comme en REP. L’IA-DASEN, lors de l’élaboration de la carte scolaire, consulte les IEN, pour connaître les situations. Elle affirme que les moyens du 1er degré sont à la hauteur d’une priorité affichée par le ministre malgré la baisse de natalité et donc d’élèves.

- que le « Guide méthodologique en matière de prévention des risques professionnels et accompagnement des personnels confrontés à des situations difficiles avec des élèves à besoins éducatifs particuliers ou à comportement perturbateur » soit mis à disposition de tous les enseignants du département ;

Il a fait l’objet d’une première diffusion dans la lettre aux directeurs et directrices. L’administration espère qu’elles et ils transmettront le guide à tou·te·s les enseignant·e·s.

- que ce guide fasse l’objet a minima d’une information de tous les collègues ;

Les organisations syndicales insistent pour que ce guide soit diffusé directement à chaque enseignant. que tou·te·s les IEN du département le proposent systématiquement, avec un dossier d’accident de service, à tou·te·s les collègues qui font état d’atteintes à leur santé Le Secrétaire Général précise que c’est une obligation de l’employeur et que sensibiliseront les IENS seront sensibilisé·e·s

- que chaque enseignant·e amené·e à remplir une fiche SST, accompagné·e d’un·e représentant·e du personnel si c’est son souhait, soit reçu·e par son IEN dont le rôle premier est de protéger les agents de sa circonscription afin que celui-ci/celle-ci lui explique les grandes lignes du protocole

Les IEN seront sensibilisé·e·s à avoir un contact direct avec l’agent qui a rédigé la fiche mais leur charge de travail ne permettra pas un entretien systématique.

 

18 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin, tous droits réservés.