www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin

Vous êtes actuellement : Actions  / AESH 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
2 mai 2020

Rentrée progressive : AESH et gestes barrières

MISSIONS DES AESH ET GESTES BARRIÈRES SONT-ILS COMPATIBLES ?

JPG - 47.2 ko

Quinze ans après la promulgation de la loi de 2005, la conférence nationale du handicap qui s’était tenue symboliquement le 11 février à l’Elysée avait déjà oublié les actrices et acteurs essentiels de l’accompagnement des élèves en situation de handicap : les AESH.

La cinquième conférence nationale du handicap visait à faire le point sur les orientations politiques et à décliner les engagements à venir pour les personnes en situation de handicap. Si la réussite de l’école inclusive figure parmi les douze engagements, en revanche, les personnels accompagnants, qui occupent pourtant une place centrale dans la poursuite et la réussite de la scolarité des élèves concernés, sont les grands oubliés des mesures annoncées.

Quid de la rentrée progressive pour les AESH ? Les AESH sont encore les oublié·es des employeurs !

Des missions qui peuvent être incompatibles avec le respect des gestes barrières

Les gestes barrières seront, de toute évidence, impossibles à mettre en place partout. Les AESH devront inéluctablement toucher, avoir des contacts ou être à moins d’un mètre de leurs élèves. C’est particulièrement vrai pour celles et ceux dont les missions d’aide sont liées aux actes essentiels de la vie quotidienne ou à la vie sociale et relationnelle. Les apprentissages de certains élèves ne sont possibles que si et seulement si l’AESH reste à proximité physique directe mais aussi par la voix. Pour rappel, voici une description de quelques actions des AESH dans le cadre de leurs missions :

• L’AESH veille et contribue à la sécurité physique, psychologique et au confort de l’élève : accompagne des gestes physiques, des gestes de portage, aide à la bonne installation des appareillages (auditif, attaches, fauteuils, coques …). Accomplit des gestes de soins ; administre des médicaments.

• Accomplit des gestes techniques : aide à l’installation matérielle (poste de travail, ordinateur…). Veille à la bonne posture de l’élève. Repère les situations à risque.

• L’AESH aide l’élève à réaliser les actes essentiels de la vie (alimentation, habillage, hygiène…). Accompagne l’élève aux toilettes, peut être amené à assurer seul des gestes d’hygiène (toilette, change…) et gestes de la vie quotidienne (habillage). Donne une aide matérielle pendant les repas.

• L’AESH observe les interactions entre l’élève et ses pairs : repère et prévient les situations d’isolement ou de conflit : aide à gérer émotions et/ou agressivité. Anticipe les moments de crise. Aide l’élève à s’apaiser. Isole l’élève un court moment dans un endroit de la classe ou de l’école prévu à cet effet lors de l’ESS (équipe de suivi de scolarisation)

Quelles seront les protections qui seront fournies en fonction de ces cas concrets ?

Toutes les précautions nécessaires doivent être prises pour que la reprise soit envisageable sans risque pour les personnels qui doivent être au plus près des élèves.

Pour le SNuipp-FSU67, une reprise des cours dans ces conditions et une obligation de respect des gestes barrières sont incompatibles avec les missions des AESH pour toutes les raisons citées précédemment.

Nous ne pouvons pas ignorer non plus les personnels vulnérables qui ne pourront pas reprendre sans risque d’être exposés au COVID-19. Il faudra impérativement leur laisser la possibilité d’effectuer leurs missions en travail à distance ou de bénéficier d’une Autorisation Spéciale d’Absence (ASA) comme c’est le cas depuis le début de la crise sanitaire. Les AESH considéré·es comme personne à risque ou vivant avec une personne considérée à risque doivent signaler leur situation à la médecine de prévention.

Il est donc urgent d’obtenir des directives claires avant une éventuelle reprise.

Le syndicat a pris soin de déposer une alerte sociale à compter du 11 mai et, afin d’éviter tout retour précipité, il accompagnera les enseignants et enseignantes, les AESH sur les modalités d’usage du droit de retrait et du droit d’alerte.

 

62 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin, tous droits réservés.