www.snuipp.fr

SNUipp-FSU du Bas-Rhin (67)

Vous êtes actuellement : Ecole et société  / L’école et ses élèves : Pédagogie, Programmes...  / Evaluations et Livret personnel de compétences (LPC)  / Evaluations CE1  / Evaluations CE1 2008/2009 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
21 mai 2009

Evaluations CE1 : les consignes du SNUipp ! Mai 2009

Pour le SNUipp l’évaluation ne peut se réduire à une seule finalité comptable au service du pilotage du système éducatif. Les évaluations doivent surtout être au service de meilleurs apprentissages en mettant l’accent sur le repérage des difficultés, sur l’identification des stratégies.

Le SNUipp vient de prendre contact avec le SE-Unsa et le Sgen-Cfdt pour proposer à tous les enseignants une consigne unitaire à propos des évaluations en français et en mathématiques que vont passer tous les élèves de CE1 entre le 25 et le 30 mai 2009 :
- « Ne rendre compte que des seuls résultats des évaluations aux élèves et aux parents de la classe concernée ;
- Ne pas utiliser le logiciel ministériel de transmission et ne transmettre que les résultats anonymés (élèves et école) en utilisant le logiciel proposé par les syndicats. »

Une trop grande difficulté : Nous estimons que certains exercices présentent une grande difficulté. Le texte proposé en lecture est très long, difficile et comporte beaucoup d’implicite. Des élèves « moyens » risquent de se trouver très vite dépassés par la tâche. De même, l’exercice 6 évalue des compétences des nouveaux programmes (noms, articles, verbes) pas forcément entièrement mis en place dans toutes les classes. En mathématiques, l’exercice 8 est très difficile (calcul mental avec multiplication et division). Le problème « à étapes » de l’exercice 13 semble d’un niveau de difficulté trop élevé pour des élèves de cet âge. Enfin, « Construire un triangle qui a deux côtés de 8 cm » est une compétence remarquable au CE1 (exercice 16). Enfin, le codage des épreuves est identique à celui des évaluations de CM2. Ce sera 0 ou 1, c’est à dire « tout juste » ou « tout faux ». Cela ne permet donc pas, la plupart du temps, la prise en compte des raisonnements et des stratégies des élèves, des réponses partielles correctes, renforçant ainsi les mises en échec.

 

20 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du Bas-Rhin (67), tous droits réservés.