www.snuipp.fr

SNUipp-FSU du Bas-Rhin

Vous êtes actuellement : Métier  / Direction d’école  / La Fonction de directeur  / Archives La Fonction de directeur 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
25 février 2008

Journée d’action nationale le 22 novembre 2006

Direction et fonctionnement des écoles, Pression du ministère, menaces, amplifier l’action
Rappel : AG prévue par le SNUipp 67 mardi 14 novembre 17h 10 rue de Lausanne à Strasbourg

Le SNUipp a essentiellement mis l’accent, à cette rentrée, sur le blocage de l’enquête 19. Si le suivi du blocage est divers selon les départements, il est en moyenne à plus de 30% au niveau national. (Le recteur annonce le chiffre de 35 % pour l’Alsace). La gêne occasionnée est suffisamment forte pour que le ministère multiplie les pressions.

Le ministère multiplie les annonces (France-info) pour faire croire que la grève administrative est terminée et que l’ensemble du dossier direction d’école est en passe d’être réglé. Le Sgen-CFDT et le SNUipp-FSU rappellent l’urgence de répondre à la demande de temps de décharge et de reconnaissance de la fonction.

Dans plusieurs départements, les IA menacent de constater un « service non fait » ce qui peut entraîner le retrait d’une journée de salaire . L’IA du Bas Rhin réunit les organisations syndicales lundi 13 novembre à 17 h « concernant l’enquête 19 », il n’en dit pas plus. Le SNUipp lui exprimera sa détermination et nous vous informerons ….

Ni l’ampleur des sujets soumis à discussion (cf notre précédent courriel ou allez sur le site du SNUipp 67 http://67.snuipp.fr/ ) ni les prévisions budgétaires ne permettent d’envisager une issue satisfaisante sur ce dossier.

Face aux menaces et aux pressions de l’administration, la réponse à apporter ne peut passer que par l’amplification de l’action.

Le SNUipp-FSU et le Sgen-CFDT appellent les collègues à maintenir les modalités de blocage administratif des enquêtes lourdes. Ils appellent à faire du mercredi 22 novembre une journée nationale d’actions qui donnera une lisibilité publique et nationale.

Nous vous informerons sur les modalités dans notre département.

Par ailleurs, si des collègues ont pu, pour différentes raisons retourner l’enquête 19, leur engagement peut se traduire dans de nouvelles étapes de blocage et d’actions…

La transmission des résultats des évaluations CE1 rentre dans ce cadre. L’utilisation de Base élève également. Le blocage consiste à priver l’administration de l’Education nationale et les mairies des informations qu’elles demandent aux écoles, sans pénaliser les élèves ou les collègues. Vous trouverez ci-dessous les consignes qui peuvent bien sûr être adaptées aux situations locales.

Au jour le jour ...

Bloquer les diverses enquêtes, dont l’enquête n° 19.

Bloquer les prévisions d’effectifs pour la préparation de la rentrée 2007.

Ne pas renvoyer les compte-rendus des diverses réunions institutionnelles (conseils des maîtres, conseil de cycles, conseil d’école, ...)

Ne pas répondre aux courriers écrits ou électroniques.

Ne pas participer aux diverses réunions ou commissions hors temps de travail ou non remplacées sur le temps de travail, à l’initiative de l’administration ou la mairie.

Les évaluations CE1. A cette rentrée, les écoles sont sollicitées dans l’urgence pour faire remonter un décompte des élèves ayant passé les évaluations CE1. Le risque d’une instrumentalisation par le ministère n’est pas à écarter. Il n’y a pas d’urgence à renvoyer cette enquête qui n’apporte rien au niveau de la classe et des élèves.

Pour les écoles concernées par Base Elèves Dans le cadre du blocage administratif, Base Elèves constitue un élément d’informations précises pour l’administration.

C’est pourquoi le SNUipp appelle à :
Ne pas étendre l’expérimentation (il faut être volontaire pour y participer) Neutraliser les champs « nationalité », « RASED » et « absentéisme » pour celles et ceux qui sont déjà dans l’expérimentation.

 

15 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du Bas-Rhin, tous droits réservés.