www.snuipp.fr

SNUipp-FSU du Bas-Rhin (67)

Vous êtes actuellement : Archives  / Archives CTPD/CDEN  / CTPD/CDEN 2011  / CTPD/CTSD 2011 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
31 mars 2011

Carte scolaire : L’Ecole sous tension ! Mars 2011

Communiqué de presse du SNUipp-FSU 67, Paris, le 31 mars 2011.

A peine les isoloirs disparus des mairies et des écoles, les Inspecteurs d’académie ont engagé la préparation de la rentrée 2011 pour le primaire. Dans les départements, c’est une litanie de suppressions de postes d’enseignants qui est actuellement énoncée : relèvement des taux pour obtenir une ouverture de classe (28 pour l’élémentaire en Sarthe, 32 pour la maternelle en Haute-Garonne ...) ; suppression de postes RASED vacants ou occupés par des non spécialisés (15 en Indre-et-Loire, 12 dans le Nord ...) ; réduction du nombre de remplaçants dans l’Orne ; recours à des fusions d’écoles dans les zones rurales du Morbihan, du Doubs ou de la Somme ; suppression de postes d’enseignants supplémentaires en Education prioritaire (15 en Moselle, 40 dans le Val d’Oise).

Ce tout premier panorama confirme l’asphyxie dont l’école est victime et les 8 967 suppressions de postes ne passeront donc pas inaperçues. Le nombre d’élèves par classe va augmenter, la scolarisation des moins de trois ans va continuer de chuter, les aides en direction des élèves en difficultés vont s’assécher.

Les instances départementales censées entériner ces suppressions se tiennent dans une ambiance tendue. D’ores et déjà, le SNUipp-FSU est à l’initiative de multiples actions, en recherchant partout des configurations unitaires. Dans 41 départements, des mobilisations sont déjà programmées : rassemblements, journées de grève, boycott d’instances. Partout ailleurs, d’autres actions se construisent.

Aujourd’hui sous dotée, l’Ecole primaire doit être l’une des priorités de notre système éducatif. C’est la première marche vers la réussite, qu’aucun élève ne doit manquer. Le secrétaire d’Etat de la Fonction publique, Georges Tron, reconnaît lui-même qu’il faut en finir avec « la règle intangible du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite » . On ne saurait mieux dire ! Pour le SNUipp-FSU, c’est maintenant qu’il faut le faire et dès aujourd’hui, revenir sur les suppressions de postes d’enseignants.

 

11 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du Bas-Rhin (67), tous droits réservés.