SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin
http://67.snuipp.fr/spip.php?article1049
Informations concernant la formation des PE stagiaires et les étudiants de Master 2 à la rentrée 2011 dans le Bas-Rhin.
jeudi, 26 mai 2011
/ SNU67

Quelques informations importantes en cette période de préparation du mouvement « 2nde phase » :

- le Recteur a validé le principe pour la dernière année transitoire de la mastérisation de décharger 1 jour par semaine les PE stagiaires en 2011/2012. Ils seront nommés dans le département sur des postes pleins au 2nd temps du mouvement et libérés le vendredi pour leur formation.

Etant 44 dans le Bas-Rhin, 44 EMF assureront leur tutorat. Ces EMF ne pourront donc être déchargés les vendredis. Nous sommes donc en train de réserver 44 supports dont 8 bilingues dans 17 circonscriptions (toutes sauf Sarre-Union, Wissembourg et Sélestat) pour limiter les coûts de déplacements liés à leur formation. Leur dispositif d’accueil, d’accompagnement et de formation sera présenté au Recteur le 20 juin 2011 pour validation.

- l’Université de Strasbourg va expérimenter à la rentré 2011 un master en alternance pour 50 étudiants à Strasbourg. Ces étudiants prendront en charge une classe 1 jour par semaine (le vendredi, mais pas dans la classe d’un stagiaire), sur des postes de décharge de direction ou de compléments de 75 %, dès lors que les écrits du concours seront passés fin septembre. Ils seront donc à remplacer pendant le mois de septembre. Ces étudiants auront un contrat de vacataire rémunéré comme pour le stage massé mais en fonction du nombre d’heures plus important ainsi réalisé, le Recteur ayant donné son accord pour cette expérimentation.

Il convient donc de réserver 50 supports de 0,25 ETP pour ces étudiants de master 2, de préférence sur des décharges de direction.

Analyse du SNUipp-FSU 67 :

Un dispositif comme celui annoncé ci-dessus n’a évidemment qu’un seul but, celui de précariser le recrutement et de fonctionner à moindre coût.

La disparition des PE2 ne peut être compensée par l’apparition d’un Master 2 en alternance : on est bien loin du principe de l’alternance au service de la formation. Non seulement, les étudiants seront jetés dans l’arène sans un réel accompagnement des équipes de formateurs, mais en plus ils serviront de variable de remplacement pour palier le manque de postes. Le dispositif fait entrer la précarité à l’école sans se soucier des besoins de formation des étudiants. Le SNUipp-FSU réaffirme encore et toujours sa volonté d’une véritable remise à plat de la formation des enseignants.

©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin, tous droits réservés.