SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin
http://67.snuipp.fr/spip.php?article4150
RYTHMES SCOLAIRES A STRASBOURG : Comment ça va se passer ? Le point complet
vendredi, 8 mars 2019
/ SNU67
JPG - 102.6 ko

Après l’annonce tant attendue d’un retour possible aux 4 jours sur 36 semaines dans les écoles qui le souhaitent, dès la rentrée prochaine, que va-t-il réellement se passer dans les prochains mois ?

Précédemment : l’annonce, le point presse, les votes ? ici

La presse se pose aussi des questions...

Courrier de la mairie annonçant aux écoles les deux scénarios proposés par la Mairie :

PDF - 84.4 ko
courrier du Maire_DirectionsEcoles_rythmes scolaires _fevrier2019

2 scénarios vont être à nouveau soumis au vote des Conseils d’Ecole après les vacances de février :

Scénario 1

- 4 jours d’école sur 36 semaines (comme en 2008)
- Mercredi libéré
- 24h par semaine / 6h par jour
- Horaires 8h30-12h - 14h-16h30
- Les horaires pourront être modifiés à la marge (notamment pour faciliter les entrées/sorties des élèves entre l’école maternelle et élémentaire).

Scénario 2

- 4 jours d’école sur 37 semaines avec aménagements
- Mercredi Libéré
- Horaires 8h30-12h – 14h-16h15

- Rattrapage de 6 journées 1/2 sur les vacances de la Toussaint et/ou Février + quelques mercredis sur des semaines avec jour férié.

Pour 2019-2020

Ces aménagements seraient réactualisés chaque année en fonction du calendrier.

- Pas de rattrapage pendant les vacances d’été (la problématique des départs anticipés et retours tardifs, notamment dans les quartiers prioritaires, et donc le risque de classes parsemées ayant été prise en compte par la mairie sur proposition de l’intersyndicale).

Un troisième scénario ?

La ville souhaite proposer aux 11 écoles qui ont voté POUR la proposition de la mairie (8 demi-journées avec 5 matinées) de mettre en œuvre ce projet à des fins expérimentales en collaboration étroite avec la mairie.

Dans un premier temps, les équipes éducatives seront consultées et pourront valider ce scénario (Il n’y a aucune obligation !) – la mairie verra avec chaque équipe s’il est nécessaire qu’un nouveau Conseil d’Ecole soit organisé.

D’après les résultats des votes, les 11 écoles pouvant être concernés par cette expérimentation seraient :  

CirconscriptionType écoleNom école
3EEGUYNEMER 1
3EPNEUHOF
4EEGUTENBERG
4EELEONARD DE VINCI
4EEMARTIN SCHONGAUER
5EEHIRTZ
9EESCHLUTHFELD
9EMSAINTE AURELIE
9EMLOUISE SCHEPPLER
11EEALBERT LE GRAND
11EEMUSAU

Que deviennent les activités périscolaires ?

Malgré la perte de la subvention d’état (1,2M€), la ville envisage de poursuivre ces activités dans les REP et REP+ et les écoles en « politique de la ville » (EP Ampère notamment) ; elles seraient organisées en fin de journée de classe. Actuellement, environ 1 élève sur deux les fréquente. Les marchés seront proposés rapidement aux associations et partenaires socio-éducatifs.

En parallèle, des activités d’aide aux devoirs pourraient être proposées le mercredi matin, la ville réaffirmant son souci de participer à la lutte contre l’échec scolaire, en particulier dans ces quartiers sensibles.

Et le reste ?

La ville ne se satisfait pas des conditions actuelles d’apprentissage (locaux, nombre d’ATSEM en maternelle…). Elle continuera sa réflexion pour améliorer la qualité de ses services aux écoles.

Rapidement, le directeur convoque les Conseils d’Ecole ---> qui doivent se tenir avant le mercredi 20 mars

- Ils devront se tenir dès le retour des vacances entre le 25/2 et le 20/3 ;
- Leur ordre du jour peut-être uniquement sur le vote – les réunions pourront donc être très rapides ;
- Les textes prévoient que le directeur invite les membres du Conseil d’Ecole au moins huit jours avant la tenue de ce dernier (vacances incluses).

A partir du 25/2 (après les vacances)

- Tenue des Conseils d’Ecole

- Le maire validera la proposition majoritaire (scénario 1 ou 2) sur les écoles organisant le vote.

- Validation par l’IA-DASEN de cette proposition conjointe des Conseils d’Ecole et du maire.

- Organisation de la rentrée 2019-2020 sur la base du scénario retenu.

©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin, tous droits réservés.