www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin

Vous êtes actuellement : Ecole et société  / Faits d’actualité, positions du SNUipp et de la FSU  

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
4 février 2021

Covid19 - Réunion inter-partenariale avec la mairie de Strasbourg mardi 2/2

JPG - 169.9 ko

Le SNUipp-FSU67 a participé à la réunion inter-partenariale organisée par la Mairie de Strasbourg avec Mme Hülliya TURAN - Adjointe à la Maire en charge de l’Éducation et de l’Enfance.

Après un bilan de situation après l’évolution du protocole sanitaire, nous avons obtenu quelques réponses :

Protocole actuel :

Pour la Restauration :

Distanciation de 2 mètres ; trouver la meilleure organisation selon le site ; à certains endroits c’était déjà appliqué ; 126 sites de restauration ; 106 sans problème sauf ajustements ; pour les autres recherches de solutions (ajouter une salle complémentaire, si possible garder les repas chauds, augmenter la pause méridienne, faire manger plus d’enfants à l’extérieur (dans d’autres établissements) => rajouter des bus, avoir recours à un repas froid à tour de rôle selon les semaines (pris dans les salles de classe).

Tout n’est pas encore en place (besoin de 100 personnels supplémentaires) ; encore en difficulté sur la Meinau et Neuhof (manque 50 personnels) sachant que le risque est grand que le protocole évolue encore.

Des mesures concernant la qualité de l’air dans les cantines sont aussi en préparation (matériel de mesure notamment).

Les questions posées et réponses apportées :

  • La ville de Strasbourg a proposé à des enseignants de garder les enfants dans leur classe sur le temps de la pause méridienne ?
    - Oui, appel des enseignants ; pas de retour ; ça existait historiquement, c’est pour ça que la mairie l’a proposé sans espoir réel de retour positif mais le besoin été réel.
  • Désinfection des cantines par le personnel périscolaire après que l’enfant ait déjeuné ?
    • Enfants qui mangent en classe ; les parents souhaitent être informés (oui par les RPS) mais il semble qu’il y ait eu des « couacs » (écoles Cronenbourg ; Lezay-Marnesia...). Problème récurrent d’informations des familles
      - La ville fait au mieux, mais c’est difficile - faire remonter toute difficulté.
  • Procédure de fermeture des classes-écoles ?
    - Tout ce qui est décision / classes-écoles c’est l’ARS/DASEN qui décide ; la ville subit aussi ces décisions pas toujours claires.
    - Intervention de l’IEN présent : -**Masque doit être de catégorie 1 aux normes de l’AFFNOR ; masques artisanaux pas assez sécurisants ;
    • Restauration scolaire : distanciation doublée (2 mètres)
    • Renouvellement de l’air indispensable
    • Conditions de fermetures de classes en cas de cas positifs chez les adultes et les enfants.
      • A l’EM pas de masques => fermeture de classe au premier cas de COVID+ quelle que soit la nature du virus variant ou non.
      • A l’EE toujours 3 élèves par classe sauf si variant
    • Les parents de la classe doivent être informés !
      • Commentaires des directeurs présents : ça dépend, on a parfois des informations et demandes contradictoires de la part de l’administration ; difficile aussi d’avoir des informations fiables des familles, alors que parfois d’autres familles sont informées par d’autres biais ce qui peut parasiter l’information.
      • Question de la ville / gestion de l’ARS – procède-t-elle correctement pour informer les familles ?
      • Commentaire FCPE : double discours de l’administration ? ;
        - Pas double langage mais double interprétation ; texte et fiches sanitaires disent très explicitement « que faire si un élève est un cas confirmé de covid19 – le directeur informe les personnels et les familles » ; autre fiche pour les cas contacts « doit prendre contact avec la famille et non avec toutes les familles »
  • Stoskopf : L’école maternelle Stoskopf (partie élémentaire) a été fermée. Pourquoi pas la maternelle alors que vu le nombre d’élèves, il y a sûrement des fratries dont les membres sont en maternelle et en élémentaire
    - Réponse de l’IEN : 23 classes, 1 cas de variant => fermeture des 23 classes ; pour l’école maternelle elle était fermée toute la semaine dernière et a réouvert lundi ; les enfants ayant été en quatorzaine, elle n’a pas été fermée. Pas de réponse pour le problème des fratries.
  • Tarif pause méridienne sans restauration (possibilité de ramener les enfants avant 14h)
    - Compliqué en termes de faisabilité (par exemple par rapport au non brassage, accueillir le bon enfant dans le bon groupe – risque d’erreur trop important etc…).
  • Qualité des masques des personnels ville ? :
    - Masques de catégorie 1 – personnel a reçu 20 masques avec efficacité prévue supérieure aux normes actuelles.
    • Commentaire OS : non les masques ne sont pas toujours de qualité suffisantes (se base sur nombreux témoignages) => souhaite alerter la ville d’être très attentive à la qualité des masques.
      - Transmettre ces informations à la ville ; que les ATSEM s’adressent au RPS ou directeur territorial. Nous allons voir quelle est la marge de manœuvre pour améliorer la qualité des masques (élastiques, fibres qui se détachent etc…).
  • Le remplacement des ATSEM absentes est-il assuré ? - Quelle est l’état actuel de l’effectif opérationnel des ATSEM : agentes contaminées, cas contact, agentes en autorisation spéciale d’absence Covid ? Si pas moyen de remplacer, comment assurer l’étanchéité des groupes ?
    - 36 ATSEM volantes ; on remplace aux mieux – nous faire remonter les endroits qui posent problème.
  • En cas d’absence du personnel périscolaire et compte tenu de la pénurie des personnels quid du non brassage des groupes pendant les temps périscolaires ?
    - La ville fera des choix pour répondre à ce type de problématique dans la mesure du possible.
  • En ce qui concerne le nettoyage plusieurs fois pas jour des points contacts, la réalisation du nettoyage et de la désinfection des classes et autres en cas d’absence des personnels (grève par exemple) comme la ville s’organise-t-elle ?
    - La ville a ajouté des vacataires pour renforcer les équipes ; parfois des couacs mais limités au maximum.
    - Nettoyer au moins une fois les surfaces plusieurs fois touchées par jour.
    - Matériel de nettoyage fournis aux intervenants qui s’occupent des enfants.
  • Les élèves de l’école Camille Hirtz n’ont toujours pas reçu de masques ?
    - sera vérifié
  • Suggestion concernant l’appel pour que les parents ne mettent pas les enfants ne mettent pas les enfants à la cantine (FCPE) : proposition initiale de la ville peut-être trop large car faite « de façon générale » ; il faut proposer une fois par semaine ou une fois tous les quinze jours ; géré de façon locale dans chaque établissement.
    - Peut-être pas assez explicite (2e mail envisagé) mais peut-être que représentants de parents d’élèves peuvent aussi avoir leur rôle à jouer en étant incitateurs auprès des parents d’élèves.
  • Proposition à étudier : les directeurs d’écoles pourraient peut-être relayer aux familles un communiqué commun des associations de parents / mairie sur cette question de la cantine ?

Posez-nous toute question concernant la ville de Strasbourg, le SNUipp-FSU67 les relaiera lors des prochaines rencontres (prévues au moins mensuellement).

 

16 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin, tous droits réservés.