www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin

Vous êtes actuellement : PES  / Débuts de carrière : M1, PES, T1,T2. 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum

Documents joints


  • 4 pages formation des enseignants
    PDF - 419.6 ko
    Télécharger
5 mars 2021

Quelle formation pour les enseignant·es ? Une transformation en profondeur du métier enseignant

JPG - 110.7 ko

Quelle formation pour les enseignant·es ? Une transformation en profondeur du métier enseignant

Qui pourrait douter que la formation des enseignants ne constitue pas une condition majeure à la qualité du service public d’éducation ? Enseigner est un métier qui s’apprend …

Loin d’y consacrer les moyens nécessaires, les réformes initiées par la loi Blanquer manquent clairement de l’ambition qui nous conduirait vers une plus grande démocratisation de la réussite scolaire.

Non seulement elles vont dégrader encore les conditions de travail et d’études mais, en plus, elles engagent une modification profonde de la conception même du métier enseignant pour le réduire à des tâches d’exécution de procédures prescrites.

Face à de telles perspectives, la FSU ne cessera de revendiquer une formation ambitieuse et exigeante et les moyens nécessaires pour la mettre en œuvre. Benoît Teste, secrétaire général de la FSU

Pour comprendre les enjeux de la réforme de la formation, nous vous proposons la lecture du quatre pages de la FSU.

PDF - 419.6 ko
4 pages formation des enseignants

En résumé, la formation par la mise en responsabilité en classe devient l’instrument idéal de la transmission de bonnes pratiques livrées clef en main. La compétence qui devient essentielle est celle de l’attitude du futur enseignant vis-à-vis des consignes qui lui seront données : l’oral d’admission offrira la place attendue pour une sélection comportementale.

Réforme des masters MEEF

Pour améliorer la formation des enseignant·es, le ministère déplace les concours en fin de M2 et modifie les épreuves et leurs contenus - prétendument plus « professionnels ». Dans le même temps, il impose de modifier les contenus et l’organisation de la formation (arrêté master MEEF et référentiel de formation en annexe).

Réforme des concours

Dans le premier degré :
- une épreuve écrite d’admissibilité s’ajoute aux deux écrits en maths et français existants.
- Les deux épreuves orales d’admission sont modifiées. L’épreuve portant sur l’EPS est réduite, et devra intégrer connaissance scientifique du développement et psychologie de l’enfant.
- comme dans le second degré, se met en place un oral d’entretien, coefficient 2. Cette dernière épreuve consistera en un entretien de quarante minutes sans préparation.

Toujours davantage de précarité

Précarité financière : 900 euros net pour un AED préprofessionnalisé en master et 850 euros brut pour un·e étudiant·e de master en alternance, ce n’est clairement pas suffisant au regard de la charge de travail engendrée par la préparation des cours, du master et du concours.

Précarité du statut : ces contrats ne garantissent pas l’avenir de ces jeunes. Le recours accru à des précaires et le passage des lauréat·es issus -es de master MEEF à temps plein sont des moyens pour le ministère de baisser les postes aux concours.

PDF - 419.6 ko
4 pages formation des enseignants

 

121 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin, tous droits réservés.