www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin

Vous êtes actuellement : PES 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum

Documents joints


  • 04_06_21_courrier_men_plan_de_recrutement
    PDF - 357.6 ko
    Télécharger
4 juin 2021

Le SNUipp-FSU exige un plan de recrutement massif !

JPG - 144 ko

RAPPEL : Le nombre de postes est en diminution de 13,4% par rapport à 2020, tous concours confondus. Ce nombre de postes n’a jamais été aussi faible depuis 2013. De plus dans quasiment la moitié des académies, il reste à l’issue des épreuves d’admissibilité moins de deux candidat·es pour un poste ce qui représente un ratio dégradé et inquiétant pour la campagne de recrutement. Enfin, les concours spéciaux ne font pas le plein dans 9 académies (Bordeaux, Guadeloupe, Guyane, Martinique, Nancy-Metz, Nantes, Rennes, Strasbourg, Toulouse).

Dans notre région, le concours régional est sous investi par les candidats de manière tout à fait inquiétante pour un service public bilingue de qualité. Pour preuve 55 places offertes : 53 admissibles. A ce stade tous les candidats ont leur chance. Ce manque d’attractivité est le signe que les conditions de travail, avec des groupes sur plusieurs niveaux de classe , sans matériel pédagogique adapté aux programmes est très difficile. Comment expliquer le si peu d’innovation pédagogique alors que le bilinguisme existe depuis 1993 ! Presque 30 ans...une génération.

Tous ces éléments font craindre la poursuite de la crise de recrutement et nous amènent à exiger que, quand cela est possible, les emplois non pourvus à l’un des 5 concours soient attribués aux candidat·es des autres concours de l’académie conformément aux textes en vigueur. . Il est également indispensable d’abonder de façon conséquente les listes complémentaires dans toutes les académies afin de compenser les pertes sur liste principale. Enfin, le SNUipp-FSU demande que les académies déficitaires puissent recourir à la liste complémentaire d’autres académies sur la base du volontariat.

C’est un très mauvais signal envoyé à la profession alors que depuis le début de l’année, la quasi-totalité des académies doit faire appel à des contractuel·les pour assurer les besoins de remplacement liés notamment à la pandémie.

D’autre part la crise du COVID a montré les carences en remplacements. Elles sont les conséquences directes des politiques publiques successives de suppression de postes, et des choix de non revalorisation. Ces choix politiques pèsent fortement dans l’attractivité des métiers enseignants ont détourné nombres de candidats.

L’école et les élèves ont besoin d’enseignant·es titulaires formé·es et non de contractuel·les pour assurer la réussite de toutes et tous les éléves. A plus long terme, il est nécessaire de programmer un plan pluriannuel de recrutements d’enseignant·es titulaires. Pour reconstituer un vivier de candidat·es, un pré-recrutement sous statut de la Fonction publique doit être mis en place, en priorité dans les académies déficitaires. Plus que jamais, l’école a besoin d’un plan d’urgence.

Ici le courrier qui exige un plan de recrutement envoyé au Ministère le 4 juin 2021.

PDF - 357.6 ko
04_06_21_courrier_men_plan_de_recrutement

 

35 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin, tous droits réservés.