www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin

Vous êtes actuellement : Actions 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum

Documents joints


  • Communiqué de presse FSU - 13 janvier
    PDF - 105 ko
    Télécharger
14 janvier 2022

Mobilisation du 13 : la Rectrice reçoit les organisations syndicales

compte-rendu de l’audience

Compte rendu d’audience avec la rectrice du 13 janvier 2021

La journée de grève initiée par le SNUipp-FSU, après une manifestation Unitaire et réussie qui a rassemblé près de 1000 collègues, s’est achevée au rectorat sur une audience avec la rectrice ; quelques avancées ont été annoncées, mais les réponses restent pour le moment très insuffisantes... :

JPG - 432.4 ko
13 janvier

• Un si grand malaise

En préambule le SNUipp-FSU67 et les autres organisations syndicales ont rappelé le malaise de la profession qui a fait le terreau de cette mobilisation historique. Ce malaise, contrairement à la caricature que voudrait en faire le ministre, ne concerne pas le virus mais bien la politique éducative du gouvernement.

Le SNUipp-FSU67 rappelé que les personnels des écoles n’en peuvent plus du mépris généré par des annonces médiatiques, sans anticipation du protocole, sans communication directe aux agents et sans temps d’appropriation.

Le SNUipp-FSU67 a expliqué encore une fois que les conditions de travail ne cessent de se détériorer sur le terrain. Et qu’il est trop facile de se cacher, pour le gouvernement et Blanquer, derrière la grande contagiosité d’ Omicron. Selon notre organisation, depuis deux ans, rien n’a été fait pour anticiper la catastrophe de gestion : ni au niveau des mesures de préventions, ni au niveau des moyens humains. Pour le SNUipp-FSU67 l’’école a besoin de remplaçants ( des fonctionnaires titulaires !), des remplaçants formés et sous statut. Pour notre organisation, il est inadmissible faire appel aux retraités avec des conditions de contractuels pour pallier l’incurie gouvernementale.

La FSU-SNUipp67 a remis sur la table la question urgente de l’ouverture de la liste complémentaire ! La FSU-SNUipp67 a aussi demandé à la rectrice de clarifier la position quant aux formations. Dans de trop nombreux endroits, des constellations et des visites de CP et CE1 dédoublés ont encore lieu !

• Les réponses :

JPG - 110.7 ko
Grève du 13 janvier 2022

Les réponses apportées par la rectrice ont été bien maigres.

• Sur le sanitaire :

Si elle a semblé sincèrement admirative du travail des enseignants, et de leur place prépondérante dans la gestion de crise (« si les soignants peuvent aller soigner, c’est parce que les enseignants sont là pour s’occuper de leurs enfants »), cependant elle n’a pas apporté plus de réponses sur les moyens de protections, renvoyant la question des capteurs de co2 aux collectivités et la question des masques au ministère. La rectrice a fait son mea-culpa et pris sa part de responsabilité dans le flou et les annonces médiatiques suite à l’intervention du premier ministre et du énième changement de protocole intervenu cette semaine (alors qu’il n’était pas encore applicable).

• Sur les recrutements : Pour la liste complémentaire, elle nous a dit qu’elle n’avait pas l’autorisation du ministère pour recruter sur celle-ci. La liste complémentaire ne devait être utilisée que pour des démissions. C’est inadmissible pour le SNUipp-FSU 67.

• Sur les formations et animations :

En revanche, elle a assuré au SNUipp-FSU 67 que toutes les informations sur la suspension des animations pédagogiques, des constellations et des visites de classes dédoublés en éducation prioritaire avaient été transmises au Dasen et aux IEN. La rectrice nous a dit qu’elle s’assurerait que ces directives seraient bien suivies et qu’elle ferait un rappel à l’ordre au Dasen. Si des problèmes persistent localement, faites-nous le savoir et nous interviendrons !!

• Sur la continuité pédagogique :

L’audience s’est terminée sur la question de la continuité pédagogique. La rectrice est d’accord avec le SNUipp-FSU (c’est un scoop). Elle juge que la continuité pédagogique est impossible dans le premier degré. Le SNUipp a rappelé qu’il souhaitait là aussi, une clarification et un message clair auprès des enseignants. On ne peut pas télétravailler quand on est malade, en garde d’enfants malades… Qu’il faut absolument stopper les pressions, et les culpabilisations de celles et ceux qui n’enverraient pas du travail à leurs élèves quand ils sont en arrêt !!

Jonathan Welschinger, représentant le SNUipp-FSU lors de l’audience.


Le SNUipp-FSU67 réfléchit aux suites à donner à cette action. Nous vous tiendrons informé.e.s.

Vous pouvez aussi nous donner votre avis dans cette courte enquête :

Quelles suites donner à la grève du 13 janvier ?


A lire aussi :

Une grève historique qui bouscule le gouvernement

Après cette journée historique, la FSU exige des mesures sanitaires immédiates et l’ouverture très rapide de discussions sur les moyens et les salaires

PDF - 105 ko
Communiqué de presse FSU - 13 janvier

Blanquer change de ton. Cela suffit-il ? (Café pédagogique)

 

31 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin, tous droits réservés.