www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin

Vous êtes actuellement : Carrière  / Formation syndicale (SNUipp-FSU et FSU) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
12 mai 2022

Retour sur le stage Maternelle du 29 avril - Formateur et Passionnant !

Retour sur le Stage Maternelle

avec Christine Passerieux et Anne Clerc-Georgy

« A l’école maternelle créer les conditions de l’égalité »

JPG - 119.4 ko

Vendredi 29 avril s’est tenu le stage "A l’école maternelle, créer les conditions de l’égalité" organisé par le SNUipp-FSU67 avec la participation de Christine Passerieux et Anne Clerc-Georgy.

Une grande réussite avec une centaine de participant.e.s qui démontre le besoin en formations de qualité de toute la profession !

JPG - 169.8 ko

Le renforcement de la professionnalité enseignante est un enjeu majeur pour une école émancipatrice et égalitaire. Au vu des réformes récentes qui ont fait des pratiques enseignantes un objet de conflit entre différentes visions de l’école, le SNUipp-FSU67 amplifie son action en direction des collègues, au plus près du terrain, en articulant réflexion pédagogique et actions revendicatives. Cette journée a permis à près de 80 collègues de prendre connaissance des résultats des recherches récentes, celles qui sont de nature à faire progresser l’école vers plus de démocratisation. Elle a aussi œuvré à construire des espaces de réappropriation du métier par les enseignant.es.

JPG - 210 ko

La première partie de la journée a été animée par Christine Passerieux, ancienne conseillère pédagogique. Elle a collaboré à l’équipe ESCOL de Paris 8 et milite au GFEN. Elle est rédactrice en chef de la revue Carnets Rouges. A travers la question "Quelle priorités pour une école maternelle égalitaire ?", nous avons vu que la question de l’éducation s’impose de plus en plus comme un incontournable pour œuvrer à l’égalité dans une école émancipatrice qui participe à construire une société démocratique. L’école maternelle, en tant que première étape de la scolarité, est menacée dans ses missions par l’abandon d’un vrai projet d’ouverture au monde, à la culture, à l’intelligence. S’il est nécessaire de le dénoncer, il l’est tout autant d’affirmer des valeurs, des partis-pris éthique et politique, et donc des priorités pour promouvoir collectivement une école égalitaire. L’avenir des enfants est en jeu mais également celui des enseignant.es et de leur métier.

JPG - 178.5 ko

La seconde partie de la journée a vu l’intervention d’Anne Clerc-Georgy, professeure à la Haute école de pédagogie du canton de Vaud en Suisse. Elle est membre du laboratoire Lausannois LessonStudy (3LS) et du groupe d’Intervention et de recherche sur les apprentissages fondamentaux (GIRAF). Ses recherches portent sur la formation des enseignants et sur l’enseignement-apprentissage dans les premiers degrés de la scolarité dans la perspective de la lutte contre les inégalités scolaires. "(Re)définir les apprentissages fondamentaux en maternelle - la place du jeu" nous a montré que les apprentissages fondamentaux ne doivent pas se réduire à lire-écrire-compter. Les apprentissages fondateurs de la capacité de l’enfant à apprendre à l’école sont rarement enseignés car le plus souvent non identifiés, non explicités. En maternelle, le jeu permet à l’enfant de choisir librement les rôles qu’il investit et génère de forts apports développementaux. Il permet d’améliorer le niveau de concentration des élèves et l’observation des élèves pendant le jeu permet de mieux comprendre les compétences qu’ils maîtrisent.

JPG - 263.4 ko

Cette journée a permis de montrer que la question du collectif est fondamentale pour penser, agir, et s’émanciper. Ceci est valable pour les enfants mais aussi pour les adultes (nous, enseignant.es). Collectivement il nous faut nous battre pour défendre notre métier : nous ne sommes pas de simples exécutant.es mais des concepteurs. La démocratisation est possible : les pratiques enseignantes ont des effets sur les élèves. S’il est nécessaire de déconstruire le discours néo-libéral ; il s’agit de reconstruire collectivement une école démocratique entre expert.es, chercheur.ses et enseignant.es.

JPG - 172.2 ko

Plus que jamais, le projet syndical du SNUipp-FSU67 est d’actualité. Un projet qui fait le pari du toutes et tous capables, qui s’appuie sur le collectif (classe et professionnel), qui œuvre au renforcement de la professionnalité enseignante, qui promeut un investissement massif dans l’école, qui contribue à l’amélioration des conditions de travail des personnels, enseignant.es comme AESH... Un projet qui permet de (re)tisser des liens forts avec et entre les personnels pour changer l’école et la société.

JPG - 175 ko

Bibliographie :

- "Apprendre à lire. Une pratique culturelle en classe", Christine PAsserieux, co-dirigé avec Paul Devin, Editions de l’Atelier, 2021
- "L’école maternelle face à ses enjeux. Créer les conditions de l’égalité", Christine Passerieux, Editions de l’Atelier, 2021
- "Les apprentissages fondateurs de la scolarité. Enjeux et pratique à l’école maternelle", Anne Clerc-Georgy et Stéphanie Duval, Edition Chronique sociale, 2020

 

30 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin, tous droits réservés.