SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin
https://67.snuipp.fr/spip.php?article6644
Stage avec P. Meirieu le 15 mars - ça se prépare !
lundi, 15 mars 2021
/ SNU67

Sous forme de "webinaire", le stage sera diffusé en direct sur facebook

Démocratisation de l’école et formation à la démocratie dans l’école

JPG - 23.9 ko
Philippe Meirieu

Militant engagé pour une école plus juste et capable de faire face aux défis de demain, Philippe Meirieu est professeur émérite en sciences de l’éducation à l’université Lumière-Lyon-2 et auteur de nombreux ouvrages, notamment Le Plaisir d’apprendre (Autrement, 2014) et Lettre à un jeune professeur (ESF sciences humaines, 2016).

« Notre école, malgré les efforts des enseignants, peine à se démocratiser… Il y a bien sûr, à cela, des raisons économiques et sociales, aggravées par la pandémie ; mais il y a aussi des raisons institutionnelles liées aux principes qui président à son organisation et des raisons politiques liées au mode de gestion qu’elle subit actuellement et aux réformes imposées sans réelle concertation ; il y a aussi des raisons pédagogiques liées aux pratiques de classe qu’il convient de mieux comprendre et analyser. Plus globalement, il faut se demander quel est le paradigme qui préside aujourd’hui au fonctionnement de l’institution scolaire. Pour cela, nous nous demanderons quelles sont les visées de l’école (quel type d’enfant et de citoyen veut-on former ?), sur quelles connaissances on veut fonder les pratiques enseignantes et qu’est-ce qui caractérise les injonctions méthodologiques que subissent les enseignants. Il faudra interroger tout cela au regard de l’objectif de démocratisation et se demander quelles seraient les alternatives possibles… Mais l’école a aussi, dans notre tradition républicaine, le projet de former les enfants à la démocratie et nous nous demanderons ce que cela signifie aujourd’hui, tant en ce qui concerne la capacité de chacun et chacune à « penser par lui-même » que dans la capacité de toutes et tous à construire du commun. Au total, on s’interrogera ensemble sur les perspectives pour notre Ecole et notre métier et leurs conditions de réalisation. »

Une contribution au débat démocratique sur l’éducation, plus que jamais nécessaire.

- A lire avant le stage : entretien de Philippe Meirieu et Virginie Solunto à l’occasion des 20 ans des Universités d’Automne du SNUipp-FSU

PDF - 464.6 ko
Extrait entretien P. Meirieu - FSC 20 ans

- Voir aussi l’article du café pédagogique ici

Programme prévisionnel de la journée :

- 9h00 : Accueil
- 9h30 : Intervention de Philippe Meirieu : « Démocratisation de l’école et formation à la démocratie dans l’école »
- 10h45 : Débat
- 11h15 : Intervention de Gauvain End sur le 2nd degré, « marchandisation de l’école et démocratisation »
- 12h : Pause déjeuner
- 13h30 : Intervention de Julien Gossa sur le supérieur « Fabrique de chômeurs ou tremplin social »
- 14h30 : Débat avec la salle après une synthèse et quelques idées de Philippe Meirieu.
- 16h : Fin du stage

Présentation des autres intervenants :

JPG - 74.8 ko
Gauvain End

Enseignant d’Histoire-Géographie et co-secrétaire départemental de la FSU67

« La marchandisation de l’école joue contre la démocratisation par différents mécanismes : concurrence/autonomie des établissements, mise en, place du socle de compétences, externalisation du traitement de la difficulté scolaire et orientation précoce.

Balayage pour faire le lien entre toutes les réformes qui touchent le second degré : réforme du collège, du BAC, de la filière pro…. »

JPG - 5.2 ko
Julien Gossa

« Depuis des années, l’Université est sommée de valoriser ses atouts face aux filières plus sélectives telles que les BTS, classes prépa et les grandes écoles. C’est l’occasion d’entendre de nombreuses idées reçues : "l’université une usine à chômeurs", "l’université propose des formations-voies de garage", "l’université est déconnectée du monde professionnel", "à l’université, il faut tout de suite se spécialiser", "l’enseignement est trop théorique à l’université"... Pourtant, en regardant les chiffres et la réalité, rien ne vient confirmer ces idées reçues. Il pourrait s’agir d’un discours visant à justifier une transformation de l’enseignement supérieur, notamment par l’affaiblissement du rôle qu’occupe traditionnellement l’université -la production et la transmission des savoirs, l’émancipation citoyenne et l’entrée dans l’âge adulte- et un renforcement de sa récente mission d’insertion professionnelle, qui est inséparable de la stratification sociale.

Cette vision du rôle de l’enseignement supérieur s’est particulièrement exprimée durant la crise que nous traversons, avec une absence quasi complète de soucis pour les enseignements et la vie sociale des étudiants, accompagnée d’une exigence prononcée pour le maintien des examens de passage.

En commençant par un rapide historique du Bac, en poursuivant sur la loi ORE et Parcoursup, et en remontant jusqu’au Master et au Doctorat, Julien Gossa orientera son intervention sur les transformations du rôle des études supérieures en France. »

Lieu : à Strasbourg pour les intervenants et animateurs, sous forme de webinaire pour les participants

de 9h à 12h et de 13h30 à 16h00

©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 67 du Bas-Rhin, tous droits réservés.